je suis lesbienne à 2%

482770_177385535744940_828726860_n

tout le monde est homosexuel à des degrés divers: c’est la réflexion que je me suis faite après une conversation avec plusieurs de mes amis, ayant une sexualité diverse et très variée.

je n’ai jamais été attirée que par deux femmes, en 40 années de vie, ça fait peu, sachant que je suis quand même très sociable et que par période je brasse énormément de monde (rencontres, sorties). mais ces deux femmes n’ont pas réveillé l’aversion que j’éprouve spontanément à me retrouver dans des bras de femme. bien au contraire, si elles avaient voulu, ou simplement laissé entendre qu’elles étaient open, je les aurais prises d’assaut comme je le fais habituellement avec les hommes.

mes amis pédé m’ont dit ressentir parfois une attirance pour certaines femmes. mes amis bi disent ressentir des variations dans leur bissexualité, avec des périodes hommes et des périodes femmes plus ou moins étendues dans le temps et dans l’intensité.

et pour ceux de mes amis hétéros, même si la conversation sur l’homosexualité reste difficile à cette époque (dieu dans quel monde de fou vivons-nous…?), une fois à l’aise ils ont avoué avoir ressenti de l’attirance parfois, à chaque fois c’était pour une personne bien particulière qui avait éveillé en eux envie de lui ressembler, ou admiration.

d’où ma conclusion: nous sommes tous homo, à des degrés divers.

Publicités

2 réflexions sur “je suis lesbienne à 2%

  1. « dieu dans quel monde de fou vivons-nous…? »
    isn’t it 🙂

    Moi même qui suis hétéro en pratique (et pas forcement par conviction 🙂 ) je me prends à regretter parfois de ne pas avoir tenté l’expérience, et aujourd’hui je suis trop vieux pour changer à ce point mes habitudes (ou plus surement je ne suis pas assez motivé pour le faire)
    Mais si j’ai parfois conçu une attirance pour un homme, j’ai l’impression que les conditions et les déclencheurs n’était pas différents que ce qui chez moi déclenchent le désir envers une femme et pas nécessairement une envie de lui ressembler, ou une admiration.

    Mais n’ayant jamais vraiment compris ce qui déclenche le désir en moi, je me trompe peut-être 🙂

    Ma conclusion serait plutôt que nous sommes tous bi, à des degrés divers

    Pour l’anecdote je me souvient d’une conversation récente avec un ami homo à qui je disais que j’éprouvais une sorte de jalousie curieuse à son égard du fait qu’il connaissait quelque chose que moi je ne connaissais pas, et qui me répondit fort justement « mais toi aussi tu connais quelque chose que moi je ne connais pas ».
    Je n’avais jamais vu la chose comme ça, c’est pourtant d’une telle évidence… comme quoi il n’est jamais si simple se mettre spontanément à la place de l’autre…

    • tu sais je ne suis pas convaincue du tout que tu sois trop vieux… et je pense que ce qui t’irait le mieux pour le jour où tu auras le courage de sauter le pas, ce serait une expérience en club libertin hétéro, ou en club mixte. les hommes y sont moins cash, on y rencontre pas mal de bi, et certains hétéros sous couvert de « je caresse tout ce qui passe à portée de main » s’essayent à l’homosexualité – ou la pratiquent régulièrement d’ailleurs – en douce. tu ne serais pas tout seul à tâtonner, et le tâtonnement serait ce qui t’irait sans doute le mieux pour débuter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s