chansons et prières: notre mère

suite à mon premier article donc, je me suis posé de graves questions moi aussi, si bien que j’ai voulu en savoir plus. je suis allée faire un tour sur wikipédia pour voir s’il s’y trouvait une explication pour toutes ces choses que je pense incompatibles avec l’élévation spirituelle. l’article de wiki est très intéressant, si vous êtes curieux (curieuse) allez le lire.

primo, ce qui a retenu mon attention est ceci: la première version de notre père ressemblait plutôt à « Notre Père qui es aux cieux, ton Nom soit sanctifié. Ton Règne vienne. Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien. Et nous quitte nos dettes, comme nous quittons aussi les dettes à nos débiteurs. Et ne nous induis point en tentation ; mais délivre-nous du mal. Car à toi est le règne, et la puissance, et la gloire à jamais. Amen. »

la modification avec la version actuellement connue (« pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés ») a eu lieu en 1910. c’est 19 ans avant la grande crise de 1929. jusqu’en 1970 à peu près, il était convenu qu’en cas d’incapacité de rembourser une dette, les créanciers devaient remettre la dette. on efface l’ardoise, voilà tout. ceci a été modifié dans les années 70, à l’époque où toutes les grandes banques ont commencé à mettre la main sur les gouvernements en s’accaparant leur capacité à émettre l’argent.

le fait que cet usage siège en grande pompe au milieu de la prière la plus connue et la plus récitée de l’humanité ne devait donc pas plaire à tout le monde. cette prière est sans doute également LA raison pour laquelle pendant longtemps seuls les juifs pouvaient prêter de l’argent. le prêt était une pratique interdite dans le christianisme. on pouvait donner de l’argent à qui en avait besoin, mais prêter non.

en cette époque troublée où les banques sont les nouveaux dieux, je suis curieuse de savoir comment ces discussions ont eu lieu lors des conciles à rome… s’il vous fallait une autre raison pour expliquer mon désamour total de la religion catholique…

et la seconde chose qui a retenu mon attention est celle-ci: la traduction littérale depuis le grec de la phrase qui donne en français « donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour » peut aussi être remplacée par « donne-nous aujourd’hui notre pain surnaturel« . j’avais raison!!!

finalement donc, j’ai choisi de modifier la prière millénaire (sacrilège s’il en est? je ne sais, je ne fais que suivre ce que mon cœur me dicte pour rester en conformité avec mes propres principes, choix et vie).

je vous la partage:

notre mère qui es partout, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite dans cette dimension comme dans les 8 autres, donne-moi aujourd’hui mon prana quotidien, pardonne-moi mes offenses comme je pardonne aussi à ceux qui m’ont offensée, guide-moi au milieu de la tentation et ne m’abandonne pas, amen.

voilà, cette prière me correspond mieux. je la débute par notre mère ou notre père selon l’impulsion du moment. ce n’est pas bien important de pencher un peu plus pour shakti ou pour shiva ponctuellement.
est-ce que ça vous parle également?

Publicités

Une réflexion sur “chansons et prières: notre mère

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s