alors vous avez attrapé la grippe?

avant toute chose soulignons que cet article ne peut pas se substituer à la consultation et aux conseils d’un médecin. que l’on ne prend sa santé en main qu’avec l’esprit éclairé et le sens de la mesure. tenez compte du fait que les conseils que je donne ne dépendent que de ma propre expérience. adoptez-les avec circonspection.

soin-collier-bien-etre-diffuseur-d-huil-10741175-dsc05504-resized70e-ab555_bigcollier bien-être diffuseur d’huile essentielle ou de parfum, fait main, en perles d’argile rouge et multicolore

mardi 20 j’étais encore au maroc. il faisait 10° au moins, 25° au plus. en arrivant à paris l’avion a été immobilisé plusieurs minutes sur le tarmac, la nuit, toutes portes ouvertes. j’étais à côté de l’une des portes… j’ai pris froid, visiblement. mercredi je vais à l’épicerie du coin et avec mon épicière nous parlons remèdes naturels car la grippe que je suis en train d’évacuer elle venait de la vivre de façon dramatique: après une semaine de bronchite le médecin lui avait prescrit une semaine d’antibiotiques. (je suis hallucinée que les médecins prescrivent encore des antibiotiques. je veux dire, nous savons qu’ils sont nocifs pour la santé. c’est sûr, c’est un fait. ils détruisent sur leur passage une foule d’alliés de notre bonne santé, en tout premier lieu la flore intestinale indispensable pour combattre les infections! alors pourquoi?)

je lui promets de lui remettre un mot avec quelques conseils à suivre la prochaine fois qu’elle aura la grippe. c’est ce que je fais ici, je trouve ça plus simple de publier le mot car vous êtes peut-être comme mon épicière, vous ne savez peut-être pas quoi faire en cas de bobos.

jeudi je ressens les premiers picottis au fond de la gorge, mon nez coule. je crois avoir affaire à un rhume, je prends donc les mesures nécessaires pour éradiquer un rhume le plus rapidement possible:

contre un rhume:
1 – une vaporisation de spray à la propolis le soir avant le coucher, et au cours de la journée en cas de gêne, sans excéder 3 pulvérisations par jour. le spray en question contient de l’huile essentielle de ravintsara, très puissante et efficace contre les rhumes, point trop n’en faut! le flacon vous durera au moins la saison. environ 15€ dans les boutiques bio.
spray_propolis2 – un lavement au café.
mettre 2 CS de café arabica bio dans 500mL d’eau bouillante, laisser infuser 10 minutes, filtrer, ajouter de l’eau froide jusqu’à température du corps (vous trempez un doigt et l’eau n’est ni chaude ni froide) et jusqu’à 1L maximum. c’est prêt. vous pouvez vous injecter le liquide. vous devez le garder pendant 20 minutes au moins, 40 minutes au plus. s’il est trop chaud vous prenez des risques avec votre santé, s’il est trop froid vous aurez du mal à le retenir, votre corps voudra l’expulser de façon réflexe. la température est très importante pour l’efficacité du remède car elle est importante sur votre capacité à le garder.
à quoi ça sert?
le café stimule la production de sucs dans le tube digestif. ces sucs sont parfois accrochés à des toxines (le mercure s’accrocherait volontiers à la bile par exemple). or ils sont généralement récupérés par le corps qui n’aime pas le gaspillage: lors de la digestion, les sucs digestifs sont réabsorbés par les intestins et redirigés vers l’organe qui les produits (bouche [salive], estomac [suc gastrique], pancréas [insuline-glucagon], foie [bile]). ainsi une partie de nos sucs digestifs sont simplement recyclés, le corps se contente de remettre la jauge à niveau et ne fabrique de nouveaux sucs que s’il en manque. comme ils sont réabsorbés avec la toxine qui est accrochée dessus, certaines toxines sont difficiles à évacuer hors du corps.
mais pas avec du café!
le café en lavement stimule donc la production des sucs. que vous irez rejeter dans les toilettes. avec leurs toxines. un nettoyage rapide et très efficace! un nettoyage délicat également car certaines personnes ne le supportent pas – soyez à l’écoute de votre corps. un nettoyage qu’il ne faut pas prendre à la légère non plus car il ne faut pas en faire plus d’un par mois.

3 – le soir au coucher, mettez 1 à 2 gouttes d’HE de ravintsara ou d’eucalyptus globulus sur un mouchoir en papier. glissez-le dans la taie de votre oreiller et dormez avec le nez à proximité.

ces 3 choses sont suffisantes pour éradiquer un rhume en une journée (je l’ai expérimenté). je les ai faites jeudi dès les premiers symptômes, mais ça n’a pas suffit, de fait, car j’avais attrapé la grippe de saison! mais je ne le savais pas encore… jeudi soir en me mettant au lit je constate que je suis anormalement fatiguée. je suis épuisée, même. vendredi matin je ne suis pas bien. ce qui n’est pas normal vu les mesures prises la veille. je comprends à ce moment là que j’ai peut-être la grippe, et je réagis immédiatement: je vais au biocoop pour prendre ce dont j’aurai besoin dans les jours qui suivent:

contre la grippe:
4 – de la propolis à mâcher; j’en prends la moitié d’une barrette par jour, je la mâche pour la ramollir, puis je la cale entre ma joue et mes dents, à un endroit où ce « chewing-gum » improvisé me gênera le moins possible. et je n’y touche plus. il restera là aussi longtemps que possible. à chaque fois que j’avalerai de la salive elle sera légèrement imprégnée de propolis ce qui calme les infections locales et les irritations de la gorge. au final on en utilise très peu et je garde généralement le paquet une année. environ 15€ dans les boutiques bio.
propolia5 – une bouteille de 1L de kombucha, un thé vert fermenté qui nourrira généreusement ma flore intestinale si indispensable à mon immunité! on en boit un verre à moutarde par jour si on n’aime pas ça, on peut en boire plus si on aime mais dans ce cas prévoir une seconde bouteille. commencer doucement (la moitié d’un verre à moutarde le premier jour) si on ne connaît pas le produit, car comme toute nourriture nouvelle il faut tester avant d’adopter! à un verre par jour la bouteille vous accompagnera pendant toute votre grippe. 5/6€ dans les boutiques bio.
568a436eecad4_kombucha_2015_square6 – 1 ou 2 kilos de citrons, 200g de gingembre et du miel de pin ou d’eucalyptus. pour faire des tisanes.
on prend une noix de gingembre, le jus d’un citron, on met le tout dans un blender et on mixe. on verse la bouillie dans une tasse avec de l’eau bouillante à niveau. on sucre avec du miel.
savoir qu’il ne faut jamais mettre du miel dans de l’eau bouillante, ça l’inactive. le miel est rempli de molécules antibiotiques et antivirales naturelles qui sont parfaites pour lutter contre les rhumes et les grippes. encore faut-il qu’elles soient vivantes quand vous le consommez. il ne faut jamais faire bouillir du miel! c’est pour cela que le miel doit toujours être la dernière chose que vous mettez dans votre tasse, quand l’eau bouillante est refroidie avec du jus de citron et du gingembre.
vous pouvez ajouter du thé vert (détox) et des épices (clous de girofle, sauge, romarin, thym, cannelle) pour aromatiser la préparation et ajouter à la tisane l’effet protecteur de ces épices. dans ce cas écrasez grossièrement les épices avec un pilon, mettez l’eau bouillante dans une petite casserole, ajoutez les différentes épices et laissez chauffer sans bouillir, filtrez dans votre tasse, ajoutez le jus de citron et mettez toujours le miel en dernier.

à ce stade de ma grippe (vendredi matin) je n’étais pas bien mais j’étais encore capable de sortir. à mon retour des courses j’ai pris mes médications (tisane de gingembre-citron-miel, un verre de kombucha, la gomme de propolis, tout était en place). vendredi en début d’après-midi la fièvre a débuté. la mâchoire qui tire, les pommettes aussi (les sinus se remplissent de mucus), la tête qui devient lourde et douloureuse. vendredi fin d’après-midi je suis obligée de m’aliter. j’ai des frissons, je transpire, ma peau me fait mal quand je la caresse, j’ai des courbatures. bingo, j’ai la grippe. tout est prêt, j’ai tout ce dont j’ai besoin, je m’alite donc.

et là je songe que j’ai vraiment besoin d’un antipyrétique (contre la fièvre)! il faut savoir qu’avoir un peu de fièvre c’est bien, c’est le corps qui travaille et il travaille mieux dans un milieu à la température légèrement plus élevée. mais avoir trop de fièvre (vous avez des frissons, vous avez chaud et froid en même temps et n’arrivez pas à vous reposer) ça c’est dangereux. il faut faire baisser la fièvre jusqu’à un niveau acceptable. je ne veux pas prendre de doliprane (dangereux pour la santé), ni d’aspirine (idem)! que faire? ce n’est plus le moment de courir les boutiques, je suis coincée à la maison!  que faire?

antipyrétique (contre la fièvre):
un ami médecin ayurvédique me conseillera plus tard de boire une tisane de basilic, mieux si on a du tulsi (basilic sacré indien, on en trouve au biocoop). sur le moment comme j’avais dans mes archives la recette d’un antipyrétique naturel, j’ai eu l’occasion de la tester ce vendredi là.

la voici:
faire chauffer à très petit frémissements (sans bouillir donc)
pendant 20 minutes
dans l’équivalent de 3 tasses d’eau:
une petite noix de gingembre haché
4 clous de girofle
1 bâton de cannelle
4 grains de poivre noir
1 cc de cardamome
1 cc de coriandre
1 cc de fleurs de sureau noir
1/2 citron en jus
2 anis étoilé.
ne pas prendre plus de 3 tasses (donc la recette) par jour.

j’avais justement dans un bocal des fleurs de sureau séchées que j’avais cueillies le printemps précédent! (s’il vous manque les fleurs, faites sans.) j’ai tout mis dans un pilon et j’ai grossièrement écrasé les épices avant de les jeter dans l’eau frémissante. j’ai ajouté le jus de citron puis j’ai éteint et rallumé la plaque pour ajuster la température. 20 minutes plus tard je prenais mon médicament et retournais au lit.
ça n’a pas été immédiat (j’ai eu de la fièvre pendant une heure environ après ça), mais ça a été radical. quand ma fièvre est tombée elle n’est jamais revenue. j’ai tout de même fini le remède (une tasse le même soir et la dernière le lendemain matin), mais je n’ai pas eu de fièvre ni la nuit ni par la suite. pour maintenir une température plus chaude que la normale à mon corps je me suis très bien couverte, je ne suis pas sortie de la maison et la nuit j’ai dormi sur un petit tapis chauffant qui chauffe pendant 1h30 avant de s’éteindre. par contre ce soir là j’ai énormément transpiré! j’ai dû me changer 3 fois, j’ai placé des serviettes dans le lit, mais je suis restée au chaud!

en plus de la médication habituelle (tisane, kombucha et gomme de propolis) samedi fut le jour des sinus. j’avais mal. mal en me penchant, mal en me levant. le nez qui coule même la nuit pendant le sommeil ce qui oblige à dormir sur un mouchoir. le nez bouché dans la journée et la gorge qui commence à être prise. en gros le mucus avait rempli toutes les cavités de la tête et commençait à descendre. j’avais besoin de quelque chose qui liquéfie ce satané mucus!
en plus de cela, mon appétit a disparu. je n’ai donc pas mangé samedi. il ne faut jamais manger quand on est malade et que le corps demande à ne pas manger. ne jamais se forcer! pourquoi? digérer demande de l’énergie. si le corps est déjà à 100% dans la lutte contre une maladie, l’obliger à digérer quelque chose c’est l’obliger à se détourner d’une urgence qu’il considère comme capitale pour s’occuper d’une tâche subsidiaire. vous survivrez très bien à une ou deux journées de diète! n’ayez pas peur! buvez vos tisanes, buvez de l’eau chaude pour rester au chaud et hydraté(e) et ne mangez rien. de toute façon le miel et le kombucha sont très nutritifs! ils conviennent parfaitement à l’alimentation d’un(e) malade.

soulager les sinus de l’accumulation de mucus:
j’ai un truc qui fonctionne toujours très bien pour cela: prendre une douche chaude, passer le pommeau de douche sur le visage et laisser l’eau chauffer le visage. 2 à 5 minutes en fonction de votre patience et de votre mal. mouchez-vous. recommencez tant que vous mouchez du mucus hors de votre nez.
vous vous dites sans doute que prendre une douche ou un bain quand on est grippé(e) est une mauvaise idée. vous avez tort. il FAUT le faire quotidiennement. c’est le seul moyen de soulager les sinus et les poumons. chauffez bien la salle de bain, déshabillez-vous et rhabillez-vous dans la salle de bain chauffée, et tout se passera bien.
si on a besoin d’un rappel dans la journée, poser une serviette chaude sur le visage (ne pas faire ça si on a une forte fièvre) ou faire une inhalation avec une serviette sur la tête penché(e) sur un bol d’eau chaude additionnée d’huile essentielle d’eucalyptus globulus (elle désincruste le mucus). en gros, il faut de la chaleur sur les sinus.

samedi soir j’avais déjà un aperçu de ce que serait ma journée du lendemain. j’ai commencé à tousser avec des élancements tellement douloureux dans les poumons que j’avais peur de tousser. en gros le mucus était descendu sur les poumons. après une nuit (de sudation façon sport olympique), mes craintes se sont confirmées, en pire!
dimanche les sinus étaient 2 fois plus douloureux que la veille et mes poumons explosaient littéralement à chaque fois que je toussais! en gros, je tousse, ma poitrine et ma tête explosent! yey! l’appétit est toujours en vadrouille (donc je ne mange pas) et je fais mes habituels tisane-kombucha-propolis. que faire pour aider mon corps?

expectorant naturel, ou comment désincruster le mucus des sinus et des poumons:
vous connaissez déjà le truc de la douche. alors douchez-vous (ou prenez un bain et posez un gant mouillé d’eau chaude sur votre visage régulièrement).
ensuite il n’y a pas 36 solutions, il faut faire des inhalations. l’eau chaude seule peut suffire mais on peut aussi ajouter des HE (huile essentielle) expectorantes (qui enlèvent le mucus des poumons et des voies respiratoires). il ne faut jamais utiliser des HE non biologiques pour « consommer » (avaler, inhaler, diffuser dans l’air de la maison, dans le bain ou sur la peau). les HE sont des concentrés, si les plantes utilisées contenaient des pesticides ou autres toxines, ces produits néfastes seraient également concentrés dans l’HE obtenue!!! l’HE contient une centaine fois plus de produits dangereux que la plante utilisée! prenez toujours du bio!
c’est beaucoup plus simple de faire des inhalations avec l’instrument adéquat (on peut se déplacer, lire, discuter -un peu- avec ceux qui vivent avec nous, regarder la télé, l’ordinateur, et même se servir de ses mains pour autre chose si on est penché sur une table), mais on peut faire avec un bol et une serviette à défaut.

cooper-cooper-inhalateurvoici une liste d’HE BIOLOGIQUES expectorantes (une seule de ces HE suffit, choisissez celle que vous préférez. il faut compter 1 à 2 gouttes d’HE dans un bol ou dans l’appareil) :
Gingembre, Eucalyptus globulus, Anis étoilé, Cajeput, Cardamome, Encens, Lavande aspic, Menthe, Myrte, Romarin à cinéole, Cèdre, Santal, Thym. il y en a d’autres, mais contentons-nous de celles-ci pour l’instant. 5 à 15€ le flacon dans les boutiques bio.

vous pouvez aussi faire des inhalations à l’eau bouillante pure – ça fonctionne parfaitement – et poser un mouchoir ou un diffuseur d’HE sur le chauffage de votre chambre (pas de mouchoir sur un chauffage électrique c’est dangereux! dans ce cas utiliser un diffuseur en argile cuite), avec 1 ou 2 gouttes d’HE expectorante dessus. vous dormirez dans une chambre parfumée et vous vous soignerez passivement. (si vous avez chiens et chats ne les exposez pas aux HE. ça peut être dangereux pour eux. utilisez plutôt le mouchoir dans la taie d’oreiller)

il_570xn-550475656_iq9q

dimanche je crois que je n’ai jamais fait autant d’inhalations dans un si court laps de temps! j’allais bien pendant une heure ou deux, puis mes poumons et ma gorge me faisaient mal à nouveau. je crois en avoir fait 5 ou 6. sans compter la longue douche. sans compter le mouchoir à l’HE de cèdre sur le radiateur à eau de la chambre. la nuit j’ai transpiré, bien entendu!

et puis, lundi j’allais bien.
sérieusement. je toussais, genre j’ai toussé une vingtaine de fois sur toute la journée. principalement le matin au réveil car j’avais quelques petits cocos à dégager de mes poumons. ensuite rien. une toux ou deux dans la journée, et rien. je suis même sortie me balader dites donc! il faisait super beau! j’ai fini ma bouteille de kombucha (slurp!) j’ai pas pris de tisane ni de propolis.
mardi ça se confirme, même chose, toux du matin et crachat des derniers cadavres de ma grippe… belle balade au soleil… tout va bien! par contre jusqu’à la fin de la semaine je dormirai avec des mouchoirs à l’HE sur le radiateur. je ne prendrai aucun risque!

ma grippe a duré 3 jours. vendredi, samedi, dimanche. VSD! (ha! ha! ha!)
qui dit mieux? vive la médication naturelle! non?

Publicités

Une réflexion sur “alors vous avez attrapé la grippe?

  1. des nouvelles après coup: même si je ne présentais plus d' »état grippal » j’ai toussé ainsi une vingtaine de fois par jour pendant presque 15 jours. et même si je sortais presque normalement, je suis restée fatiguée pendant ce laps de temps. preuve s’il en fallait que mon corps continuait d’évacuer le virus.

    conclusion: la grippe de 2016-2017 est vraiment dure pour les poumons. si vous la chopez soyez vraiment vigilant(e) avec vos inhalations. mon épicière m’avait avertie à sa façon, raison pour laquelle j’avais mis un point d’honneur à répéter les inhalations quand le virus m’est tombé sur les poumons, mais peut-être que vous ne l’aurez pas compris en lisant le déroulement des événements: faites plein d’inhalations dès que vos poumons seront pris. restez au chaud ensuite pendant au moins une semaine. ne soyez pas dur(e) avec vous-même si vous vous sentez mollasson(ne) pendant 15 jours.

    après tout c’est l’hiver, c’est le moment de lever le pied.
    prenez soin de vous!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s