le syndrome « game of throne »

Game-of-Thrones-Season-2-Women6

vous avez sans doute déjà remarqué à quel point j’aime connecter mes loisirs visuels avec le monde réel. je sais que la plupart des liens que je vois peuvent sembler tirés par les cheveux, mais que voulez-vous, j’ai un cerveau doué pour faire des connexions capillotractées.

donc ce soir nous allons parler du trône de fer. non, pas de la série. c’est divertissant, mais ça n’apporte rien réellement, en soi. sauf un détail, un « léger » détail, celui-là même qui a fait le succès de la série. si on vous posait la question, comme ça, sortie de nulle part, quelle est LA caractéristique de la série, que répondriez-vous?

giphy

no limit.
aucune limite.

tout peut arriver et il ne sert à rien de s’attacher à un personnage plutôt qu’un autre. gentils ou méchants, ils passent tous l’arme à gauche et généralement dans des souffrances atroces dignes du moyen âge. et c’est une maladie qui se propage…

grey’s anatomy? docteur joli coeur est mort, il était pourtant un pilier de la série. je dois avouer pour ma part que la scénariste est retombée sur ses pattes avec moins de grâce que dans d’autres shows cinémato-télévisuels. mais elle est retombée sur ses pattes. elle a envisagé et mis à exécution le projet de continuer la série en tuant un des principaux personnages. d’ailleurs si on regarde cette série de plus près c’est à se demander comment cet hôpital peut encore engager des médecins: depuis le début de trône de fer, ils crèvent tous. de mort violente. et dramatique:

tout a commencé avec la mort de georges o’malley (personnage principal, certes, mais dont la présence sur le tournage devenait difficile à gérer à cause de son homosexualité). la scénariste décide donc de mettre fin au contrat en tuant le personnage: écrasé par un bus. si vous vous souvenez bien, à l’époque, toute cette histoire avait fait scandale.

par la suite rappelez-vous la fin de la saison 6 où un tireur fou sévit dans l’hôpital et fait des dizaines de morts parmi les internes? pratiquement tous les internes de cette saison-là en sont morts. c’était la première année de game of throne. la série avait débuté en mars, et en mai de la même année dans grey’s toute une fournée d’acteurs ont passé l’arme à gauche de façon violente… hasard? je ne le crois pas une seule seconde. et dans la foulée, la scénariste a pris confiance et a commencé à tuer les personnages principaux également.

lexi grey et marc sloane: morts dans un crash d’avion.
puis dereck shepherd mort écrasé par un camion.

autre exemple dans « the blacklist ».
à la fin de la saison 3 l’héroïne principale meurt. le truc impensable quand même. l’héroïne de la série, celle qui porte toute la trame de l’histoire sur ses épaules. le non-sens le plus complet. sauf que depuis le trône de fer, ben je me suis endurcie et du coup ça m’a touché une couille sans bouger l’autre comme diraient certains. car j’ai bien compris que la maladie se propage!

alors c’est quoi mon propos? parce que bon, à la base on est sur un blog qui parle de libertinage, de sexe au plus, de liberté au moins. c’est quoi le rapport avec une série peut-être pas si obscure que ça, mais tout de même qui n’a pas grand chose à voir avec notre choucroute?

originalun dragon ne peut être réduit en esclavage

la liberté justement. vous sentez ce petit vent de liberté qui souffle même sur les séries qui sont censées nous maintenir dans un état proche de celui du zombie? le changement, même radical, ne fait plus peur. pour moi c’est un signe que les peuples sont prêts à entamer la marche de la liberté, y compris s’il faut pour cela fouler du pied le cadavre des institutions passées. à mes yeux cette série a mis en avant le fait que la façon de penser de toute la planète est en train de changer.

tout est déjà en place, c’est à nous de choisir de mettre ou non le feu aux poudres…

moi j’ai déjà choisi.
dracaris!

dracaris2_600

Publicités

Une réflexion sur “le syndrome « game of throne »

  1. Belle analyse, probablement très proche d’une des facettes de notre réalité en 3 dimension ! En fait 4 mais celle-ci n’es perçu que par ces effets sur notre système nerveux binaire. Charmé de vous lire, de nombreuses points sont semblables, bien que nous y parvenions apparemment par des chemins différents, ce-ci dit je ne prétend pas que tel ou tel soit le meilleur. Cordialement à vous. Pier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s