le travail du libertin 6/6

(cette série d’articles contient des liens cliquables)

<… partie 5

pute1

« mais on ne peut pas vivre d’amour et d’eau fraîche! » me murmure une voix dans l’oreillette.
m’enfin, qui vous a dit qu’on ne pouvait pas vivre d’amour et d’eau fraîche? la télé?

eh bien moi je vous dis que si, vous pouvez parfaitement vivre d’amour et d’eau fraîche, ou presque. voilà comment faire en deux mouvements :

1 – revoyez vos BESOINS à la baisse.

je parle de vos vrais besoins, pas ceux que la télé a planté dans votre tête. ceux qui ont lu mon article sur la télé comprendront. vous savez que je commence à oublier à quoi ressemble une pub? le seul moment où je suis en présence de pub c’est quand je tombe sur des mauvais sites internet. j’ai oublié ce que c’est. ce qui fait qu’en présence d’une pub, mon cerveau l’analyse, je suis alerte. en ce moment (ça fait 2 mois maintenant) je dépense très peu d’argent parce que je n’ai aucun désir de jouissance matérielle. je suis tellement zen, et mon compte est plein, il n’a jamais été aussi plein depuis (2 ans) que j’ai pris ce putain de prêt bancaire à la con! (pardonnez ma grossièreté, je vous expliquerai dans un autre billet). je n’ai besoin de rien. tous mes besoins sont satisfaits, et mon esprit est calme.

j’ai commencé cette période de sobriété pour faire un autre petit achat immobilier, cash cette fois. donc comme nous avions déjà le couteau sous la gorge, j’ai proposé à mon mari un système simple: toutes les semaines je sors de la banque la somme nécessaire pour vivre chichement (150€) à deux. et nous ne dépensons que ça. les premières semaines ont été rien moins que pénibles. au bout de six semaines c’était entré dans mes habitudes, c’est devenu très facile à présent. et ça m’a rendue (curieusement) encore plus alerte qu’avant. le compte s’est largement renfloué (c’est fou l’argent qu’on gagne quand on ne le dépense pas!) et l’achat a été fait… quatre mois pour mettre 5000€ de côté. et dans le mois qui a suivi le compte était plein à ras à nouveau; je veux dire que nos dépenses nous permettant de garder plus de 1000€ sur le compte tous les mois, à la fin du premier mois nous avions à nouveau plus de 1000€ en rab. et du coup je vais les re-placer dans l’immobilier.

quand je parle de ça à des gens qui ne sont pas dans le mouvement de décroissance, ils me répondent toujours un truc du genre « j’ai besoin d’argent! j’ai besoin de mes vacances aux bahamas! ». je comprends. mais ce que vous ne comprenez pas, vous, c’est que si vous travailliez moins votre vie serait moins pourrie, et vous n’auriez pas besoin de la fuir deux mois par an aux bahamas. votre travail vous laissera le temps d’améliorer votre vie, votre maison, vos relations, et vous seriez très heureux chez vous. vous n’auriez pas envie de partir de chez vous. ça vous semble improbable, là, mais c’est improbable parce que les vacances sont les récompenses de votre raisonnement actuel. mais si toute votre VIE était réellement heureuse, vous n’auriez pas besoin de vacances, votre vie serait la récompense;

donc, phase 1, on réduit les dépenses. mais genre, à mort! et oui, c’est fini les vacances aux bahamas.

2 – revoyez vos FACTURES PERMANENTES à la baisse.

là, j’en vois qui lèvent les yeux au ciel, si si, toi là, je t’ai repéré. je sais que tu te dis « déjà qu’elle nous réduit le budget alimentaire-vestimentaire-loisirs à 75€ /semaine et /personne, voilà qu’à présent elle veut qu’on boive de l’eau de pluie et qu’on vive dans une boite en carton sur le trottoir! » ben mon ami, t’as pas raison, mais t’as pas tout à fait tort.

oui, je vous encourage à boire de l’eau de pluie, mais de façon sécurisée (filtrée), et je vous encourage surtout à vivre autrement; dans une maison autonome (pas de facture d’eau – bah oui, tu bois la pluie maintenant, mon coco, t’as oublié? -, pas de facture d’électricité car merci aux photovoltaïques ou aux éoliennes qui sont sur le toit, pas de budget alimentaire en produits frais non plus car merci aux serres intérieures dans lesquelles vous pouvez planter n’importe quel fruit ou légume puisqu’il y fait toujours chaud, et qui en même temps réchauffent la maison en hiver, donc pas de chauffage!). ce genre de maisons sont construites à partie de matériaux recyclés, si pas à partir de déchets (pneus, bouteilles, canettes); elles ne coûtent RIEN à construire. avec 15.000€ vous avez le terrain et la maison, même en IDF.

earths

ça a l’air compliqué à mettre en place, à imaginer, et ce livre peut expliquer pas à pas comment faire, comment tout fabriquer avec vos petites mains, y compris un capteur solaire, un poêle à bois, un four solaire et bien d’autres!

alors il reste quoi à payer après ça?

à part les taxes bien sûr, mais on leur fera la peau quand on cessera de voter!

IMAGINEZ…

… que lorsque vous me parlez de « la valeur travail » tout ça passe dans ma tête. votre souffrance à vous lever le matin pour aider des pourris à détruire notre terre tout en vous volant l’argent que vous gagnez… est-ce que vous comprenez pourquoi ça me rend dingue?

soyez-en sûr(e), la valeur travail n’existe pas. et puis…

12553047_1683179791965624_7097035283632799697_n

dès que vous en aurez marre de vous faire baiser… vous saurez quoi faire.
en attendant, prenez soin de vous!

Publicités

3 réflexions sur “le travail du libertin 6/6

  1. j’ai mis 3 ou 4 jours (je ne sais plus trop) à écrire cet article. je n’ai jamais mis autant de temps et surtout autant d’énergie à écrire quelque chose. réunir dans une pensée cohérente des choses qui ont l’air sans lien mais qui sont si étroitement liées dans notre système d’exploitation des masses actuel a été vraiment ardu. et malgré ça, quand je me relis, je vois des failles partout… des choses à compléter, des choses que j’imagine mal dites, mal expliquées, c’est tellement angoissant! j’ai tellement envie de vous transmettre ce que je pense, dieux, si la télépathie pouvait exister, faites que mes idées passent directement dans la tête de mes lecteurs! s’il y a une chose qui me frustre quasi au quotidien dans la vie, c’est l’incapacité dans laquelle nous sommes de transmettre nos idées directement aux autres. je fais le vœu d’être télépathe. si fort!

    tout ça pour dire que s’il y a une chose que vous ne comprenez pas, demandez moi.

  2. J’aime bien ton illustration de fin qui correspond assez à la vie d’artisan que j’ai vécu.
    Ta vision et ton discours aussi lucides qu’ils puissent paraître s’adressent quand même à des gens qui ont le temps et les moyens de cette réflexion. Quid de ceux qui sont dans l’urgence d’un quotidien qui laisse juste place à l’essentiel vital, ceux dont le salaire ne couvre que le strict nécessaire ?
    Ne penses-tu pas qu’ils n’aspirent qu’à une vie moins mesquine que celle faite de privation permanente, et leur dire que de rêver à un iPhone ou une télé 4K est mal, est finalement un manque de respect et quelque peu condescendant.
    Le filet dans lequel ils sont pris ne laisse place à aucune fantaisie hormis un petit « cadeau » de temps en temps qui leur sort le nez du guidon pour un illusoire moment de plaisir. Qui est-on pour le leur dire ?

    • je suis d’accord avec toi. sur tout.
      mais je ne suis plus d’accord pour me taire, en fait. c’est juste ça.

      je suis d’accord aussi pour dire que la plupart des gens n’ont pas le temps de réfléchir. je suis d’accord pour prendre ce temps à leur place, leur expliquer mon raisonnement et le pourquoi des choix que je promeus. je suis d’accord.

      je suis d’accord que lorsque je suis dans l’urgence parfois un plaisir égoïste est mieux que rien.

      mais quand je suis dans l’urgence, que je n’arrive pas à réfléchir, je suis toujours reconnaissante envers ceux qui m’arrêtent et m’expliquent que je me trompe peut-être de chemin.

      refuser de parler à une personne sous prétexte qu’elle a déjà trop à gérer c’est l’infantiliser aussi. ce n’est pas à moi de décider qu’elle a déjà trop à gérer. c’est à elle.

      une fois les idées plantées, je suis consciente que je ne serai jamais celle qui les arrosera… ou pas.

      pour moi respecter une personne c’est lui dire la vérité en face. la respecter vraiment c’est aussi accepter qu’elle écoutera peut-être le conseil qu’on lui donne, ou qu’elle ne voudra pas l’écouter. je ne lui vole aucun choix.

      comprends-tu?
      merci de ton com.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s