ce moment très précis dans la vie où…

long_cercle_mains_20140917122339_20140917123036

si j’étais bigote je vous dirais « j’ai reçu une révélation ». mais je ne suis pas bigote, du moins pas de la façon dont les religions principales existant dans nos sociétés nous apprennent à l’être. je crois en tout. ce qui vous expliquera sans doute pourquoi ça me semble si difficile de déterminer d’où m’est venue cette révélation. je pense vraiment que c’est l’action coordonnée de plusieurs forces, tout comme cette image ne devient un rond parfait que si on n’enlève aucune main.
je suis arrivée à ce moment très précis dans ma vie où j’ai pris suffisamment de recul pour enfin voir l’image d’ensemble!!! avant je ne voyais que des mains disposées dans des postures aussi diverses que variées, et semblant ne rien faire ensemble et ne rien donner de précis. voilà donc ce qu’elles font toutes ensemble!!! et la partie la plus intime de moi de s’écrier: ah mais c’est bien sûr!!! comment ai-je donc fait pour ne pas le voir? ne pas comprendre plus tôt?!!!

dès le plus jeune âge je me suis intéressée au sexe et aux relations amoureuses. dès le plus jeune âge je disais à qui me le demandait que j’aurai plusieurs maris quand je serai grande. franchement si vous pensez que les enfants ont des jeux chastes, priez pour ne pas avoir une fille qui me ressemble. j’ai le souvenir d’avoir joué à « touche-pipi » avec tous mes camarades depuis la maternelle. je me suis fait violence pour entrer dans le moule à peu près entre 15 et 35 ans. avec les souffrances psychologiques qu’on imagine volontiers, à me demander si souvent ce qui n’allait pas avec moi. jusqu’ à ce jour béni de mes 34 ans où mon mari et moi avons décidé d’ouvrir notre couple, d’entrer dans l’âge d’or de la liberté.

ce qui s’est passé ensuite ressemblait plutôt à l’âge d’or de l’anarchie: je suis en pleine découverte, en pleine expérimentation de mon propre être. libertinage -avec les hauts et les bas qu’on peut lire en grande partie ici -, polyamour – auquel je n’adhère finalement pas du tout car je réalise très vite que je suis BEAUCOUP plus responsable que l’immense majorité des polyamoureux, et qu’à ce titre, je refuse d’être intégrée à leur mouvement. je m’invente donc libreamoureuse, ce qui me correspond tellement plus! -, et enfin tantra – le ciment qui va faire tenir ensemble ce qui même pour vous je suis sûre ressemble plus aux errances d’une âme qui se cherche.

si vous êtes futé(e), vous avez déjà compris. si vous ne l’êtes pas, je vais expliquer un peu plus:

j’aurais dû commencer par le tantra. ça aurait mis de la cohérence dans toutes mes expériences. mais il paraît que tout vient à point à qui sait attendre, donc, je suppose que tout est arrivé dans l’ordre et à temps dans ma vie. le tantra c’est une branche du bouddhisme. le tantra consiste simplement à rechercher l’éveil spirituel non pas en méditant comme les bouddhistes classiques, mais en faisant l’amour, ou simplement dans l’expérimentation et la pratique du plaisir sexuel. c’est plus rapide que la méditation, et on sera d’accord sur ce point, beaucoup plus plaisant!!! d’une façon générale le tantra vous oblige à vivre vos expériences relationnelles et sexuelles dans la conscience et la responsabilité la plus totale. tout le contraire de ce que font ceux qui se lancent dans le « libertinage » pour oublier leurs soucis et se vider ‘la tête’. ce qui explique mes colères et mon malaise à chaque fois que je rencontrais une telle personne!

le tantra vous oblige à vivre vos relations – amoureuses, familiales, amicales – dans la conscience et la responsabilité la plus totale. ce qui explique mes colères et mon malaise quand j’ai rencontré les polyamoureux, alors que la plupart d’entre eux vous draguent et essaient de vous séduire sans vous dire qu’ils sont polyamoureux, qu’ils sont déjà en couple (à 2) ou en trouple (à 3), peut-être même plus, sans compter les maladies dont ils sont généralement porteurs alors qu’ils insistent auprès de leurs partenaires pour faire l’amour sans capote. ça m’a simplement rendue folle. ce sont des choses qu’un tantrika ne ferait JAMAIS.
et pourtant, le tantra encourage à vivre autant de relations qu’on en a envie, en conscience (comprendre en réfléchissant à chaque chose, à son pourquoi, son comment). le tantra encourage à aimer autant qu’on peut aimer. à s’investir et à affronter les problèmes ensemble. à ne pas se contenter de ce qui est facile, superficiel, pour fuir ensuite quand les choses deviennent compliquées.

et ces deux derniers paragraphes vous expliqueront sans doute pourquoi rien ne me met plus en colère que de lire sur la fiche d’un site de rencontre « cherche sexe sans prise de tête ». toutes ces choses je les fuyais sans trop savoir pourquoi. ou du moins, il n’y a pas besoin de réfléchir bien loin pour comprendre que ce type de personnes fuient leurs responsabilités. et j’ai simplement horreur de ça.

j’ai connecté tout ça hier soir en lisant un texte de mon guru préféré (osho). et tout d’un coup la lumière était là, et tout s’est connecté! j’ai fait un bond vers le haut et toutes les petites mains se sont rejointes pour former une boule parfaite!!!
je vous copie l’extrait de son livre, vous pourrez en juger par vous-même:

« … Je ne suis pas ici pour faire de vous un mouton. Vous avez été un mouton depuis trop longtemps déjà. Je suis ici pour faire de vous un homme. Cela va être difficile, mais il faut commencer à devenir responsable de votre propre vie. Une fois que vous commencez à vous sentir responsable de votre propre vie, vous commencez à grandir, car alors il est inutile de perdre du temps à remettre à plus tard, à attendre. Personne ne viendra vous aider. Toute attente est futile, toute attente est du pur gaspillage.

Donc, s’il y a un conflit, allez profondément en lui. Décidez quelque chose. Seulement à travers les décisions vous devenez de plus en plus conscient, seulement à travers les décisions vous devenez de plus en plus cristallisé, seulement à travers les décisions vous devenez attentif. Sinon, on devient endormi. Les gens vont d’un gourou à l’autre, d’un maître à l’autre, d’un temple à l’autre — non pas parce qu’ils sont de grands chercheurs, mais parce qu’ils sont incapables de décision. Alors, ils vont de l’un à l’autre. C’est leur façon d’éviter l’engagement.

La même chose arrive dans d’autres relations humaines : un homme passe d’une femme à l’autre, ne cesse de changer. Les gens pensent qu’il est un grand amant — ce n’est pas du tout qu’il soit un amant. Il évite, il essaie d’éviter toute implication profonde car avec une forte implication, il faut faire face à des problèmes, il faut traverser de nombreuses peines. Donc il s’agit tout simplement de jouer en toute sécurité, il s’agit de faire attention de ne jamais aller trop en intimité avec l’autre personne. Si vous allez dans une profonde intimité, vous risquez de ne pas être en mesure de faire marche arrière facilement. Si vous allez dans une profonde intimité avec une autre personne, cette autre personne va aller dans une profonde intimité avec vous également — c’est toujours en correspondance.

Si je vais dans une profonde intimité en vous, le seul moyen est de vous permettre d’aller aussi dans cette profondeur en moi. C’est un donnant-donnant, c’est un partage. Alors, il est possible de se sentir trop lié, et il sera difficile de s’en échapper et la douleur pourra être intense. Alors, les personnes apprennent à jouer en toute sécurité : il suffit de laisser les rencontres être superficielles — des amours en délit de fuite. Avant que vous soyez pris, fuyez.

C’est ce qui se passe dans le monde moderne. Les gens sont devenus tellement adolescents, tellement puérils ; ils perdent toute maturité. La maturité ne vient que lorsque vous êtes prêt à faire face à la douleur de votre être ; la maturité ne vient que lorsque vous êtes prêt à relever le défi. Et il n’y a pas de plus grand défi que l’amour. Vivre heureux avec une autre personne est le plus grand défi au monde. Il est très facile à vivre en paix seul, il est très difficile de vivre en paix avec quelqu’un d’autre, parce que deux mondes entrent en collision, deux mondes se rencontrent — des mondes totalement différents. Comment sont-ils attirés l’un par l’autre ? Parce qu’ils sont totalement différents, presque opposés, des pôles opposés.

Il est très difficile d’être en paix dans une relation, mais c’est le défi. Si vous fuyez cela, vous fuyez la maturité. Si vous allez dans cela avec toutes ses peines, et continuez cependant d’aller en cela, alors, petit à petit la peine devient une bénédiction, l’épreuve devient une bénédiction. Petit à petit, à travers le conflit, les frictions, la cristallisation se produit. À travers la lutte, vous devenez plus alerte, plus conscient.

L’autre devient comme un miroir de vous-même. Vous pouvez voir votre laideur dans l’autre. L’autre provoque votre inconscient, le fait remonter à la surface. Vous avez besoin de connaître toutes les parties cachées de votre être et la manière la plus facile est d’être reflété dans une relation. Plus facile, je le dis, parce qu’il n’y a pas d’autre moyen — mais c’est difficile. C’est difficile, ardu, parce que vous devrez changer à travers cela. »

(Osho, Dang Dang Doko Dang, chap 8)

je n’entre pas plus dans les détails du tantra parce que ce n’est pas ce qui nous intéresse. si vous voulez des détails venez sur facebook et entrez dans mon groupe « tantra chemin de vie ». je dirige ce groupe sans compromission et nous ne parlons que de ce qui peut aider à atteindre l’éveil par la pratique du tantra.
je voulais juste vous partager ma dernière découverte: je sais enfin pourquoi je suis passée par le libertinage, le polyamour-libreamour, avant d’atterrir dans le tantra, tout ça d’un mouvement si fluide et si souple que c’en était étonnant.
alors que non, en fait j’étais dans le tantra depuis le début.

la personne que je suis aujourd’hui je la dois à toutes mes rencontres. surtout les pires d’ailleurs. ce sont les pires de nos rencontres qui nous changent. ce sont les pires de nos rencontres qu’on doit vraiment remercier du fond du coeur. je leur envoie donc à tous, du fond coeur, une pensée de reconnaissance et de remerciement. merci pour celle que je suis devenue, grâce à vous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s