l’imprévisibilité de l’étincelle!

DSC01763

soudain, un inconnu vous fait battre le coeur!

on peut discuter pendant des heures de pourquoi « tout d’un coup » une personne devient libertine. mais au final, la réponse se résumera à ça! soudain, un(e) inconnu(e) lui aura fait battre le coeur! et non, ça n’arrive pas tout d’un coup. on résiste parfois pendant des années à cette tentation, avant de finalement rendre les armes.

il ne s’agit pas de se forcer, ni à aimer, ni à baiser, ni à ne pas aimer, ni à ne pas baiser. si on veut être honnête avec soi-même, on ne peut simplement pas ignorer ce sentiment qui vous envahit jusqu’à devenir omniprésent. ce sentiment qui peut vous prendre n’importe où, n’importe quand, et à propos de n’importe qui.

ne pas avoir honte de ce qu’on ressent, être soi, honnête et sincère avec soi-même, accepter qu’on ne contrôle pas tout, plus encore, accepter l’imprévisibilité de ses sentiments. reconnaître que la nature n’en a rien à faire de nos projets, nos programmes, nos horaires… que quand elle frappe, elle frappe fort, et n’accepte aucun compromis. de la même manière qu’il faut accepter les mois de disette, ces mois où je n’ai rien ressenti pour personne. même si c’était un peu gris… ne pas se forcer…

je voulais juste partager ce moment où sans le vouloir je me suis mise à sourire au milieu des rayons du supermarché… en plein mois d’août! mon corps est en retard! en principe ce genre de prises de conscience arrivent au printemps avec les beaux jours. mais pour moi cette année…

ce fut un début bien difficile: achat immobilier, déménagement, travaux… stress… aucune envie de penser au sexe, de chercher du sexe, de m’intéresser à quelqu’un, pire, de m’intéresser à moi-même.

et tout d’un coup, là, ce mec a tout réveillé en moi. juste un coup d’adrénaline, le sang qui bat dans les veines, je transpire, je rougis… je mouille ma culotte… tout d’un coup, tout devient très RÉEL: les sons, les couleurs, la lumière, les odeurs, et l’acuité avec laquelle j’ai investi mon corps et le moment présent. je me suis sentie vivante, désirable, présente, même s’il ne m’a pas regardée. et j’ai pensé: et voilà. c’est reparti comme en 14!!!

il n’était même pas mignon. c’était juste… lui. sa façon de bouger, d’être lui. très agréable de trouver un homme attirant après des mois de désert.

merci à toi, cher inconnu,  pour ces quelques secondes où l’étincelle de vie s’est rallumée en moi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s