tous les hommes sont infidèles

tous les hommes sont infidèles

dixit ma rencontre récente. en fait il a dit exactement « tous les hommes sont libertins de nature ». j’ai rectifié parce que pour moi le libertinage s’assume, sinon en public, du moins en privé. je suppose donc qu’il parlait d’infidélité plus que de libertinage.

passons sur le préjugé de genre, passons aussi sur les multiples petites choses qui font grincer des dents rien qu’à l’ennoncé de ce lieu commun.

pour ceux qui suivent mon blog depuis longtemps, vous savez déjà ce que j’en pense, et pour les autres, je n’en pense pas grand bien étant mariée à l’un des hommes les plus exclusifs que je connaisse.

sur le moment je n’ai rien dit. je venais de le rencontrer, nous ne nous connaissions pas, ni vulgairement ni bibliquement, je n’avais pas grand chose à répondre. quelques heures plus tard, puisque décidément nos atomes crochus ne nous laissaient pas prendre le large, la discussion revient sur le tapis.

– les hommes sont libertins? infidèles? je ne suis pas d’accord.
– du moins avec les femmes des autres, pas forcément avec la leur…
je grimace.
– pas d’accord.
– je ne pense pas qu’un homme serait exclusif si on lui laissait le choix, et la liberté de ne pas l’être…
ah lalaaaa… parfois il est inutile de s’accrocher à des branches inexistantes.
quel meilleur encouragement pourrait il y avoir que d’avoir une femme libertine, qui n’hésite pas à prendre des amants, du bon temps, à vous encourager à faire de même, et qui même parfois s’arrache les cheveux à essayer de comprendre pourquoi malgré tout ça vous restez exclusif…? voilà de plus un homme qui est tout à fait libertin avec sa femme, et pas du tout avec celle des autres…!

comment comprendre ça dans un monde où le sexe est généralement une affaire d’homme, un désir, un manque viscéral d’homme? que les femmes sont considérées peu ou prou comme des marchandises qu’on s’échange (comment comprendre autrement le principe de l’échangisme?). comment comprendre qu’il puisse exister un homme qui pourrait « bouffer de la chatte toute la journée » sans craindre la moindre représaille de son épouse, qui elle-même s’accorde du bon temps entre d’autres draps, mais qui refuse d’user de ses droits?

à la question « idéalement, tu aimerais faire l’amour à quelle fréquence? » l’homme me répond de façon tout à fait prévisible « tous les jours ».
– l’as-tu déjà fait? faire l’amour tous les jours pendant une période qui excède 3 mois?
– non.

pour la petite histoire, l’homme est parfaitement exclusif (non, je ne parle pas en général, mais de lui en particulier, de celui-là, et d’aucun autre). il a vécu deux histoires malheureuses où ses deux partenaires ont été infidèles pendant que lui restait fidèle à sa parole envers elles. trahi et pris de colère, il en vient à se dire qu’il ne veut plus d’histoire sérieuse, qu’il ne veut plus qu’on lui demande son exclusivité.

je suis d’accord que si on prenait un LARGE échantillon d’hommes, on trouverait plus d’échos aux dires de mon interlocuteur qu’aux miens. mais je ne suis pas d’accord pour en faire une généralité quand même. parce que là encore, c’est souvent la frustration qui parle. si les hommes étaient moins frustrés de sexe dans leurs couples, je ne pense pas qu’il y en aurait tant dans les clubs érotiques et sur les sites de rencontre. parce que les rencontres sont épuisantes, et difficiles pour l’ego au moins une fois sur deux. il faut être bien motivé pour continuer quand on a reçu une ou deux douches froides. et le stimulus reste le manque de sexe.

pour le comprendre, je lui ai posé quelques questions: jamais il n’a connu d’histoire qui dure plus de quelques mois, et jamais il n’a eu l’occasion et la possibilité de vivre une sexualité de couple stable, d’apaiser sa faim de sexe, et de calmer sa frustration.

je lui ai donc répondu que je doutais fort qu’il soit capable de faire l’amour tous les jours comme il le prétendait. c’est impossible. c’est la frustration qui parle. je sais bien que passé une période de 2/3 mois il serait le premier à calmer le jeu. il faut l’avoir VÉCU pour le croire. une personne qui peut assumer du sexe quotidien est une personne qui en temps de manque réclamerait 3 ou 4 coïts à la journée.

en d’autres termes, oui, c’est un petit joueur. comme beaucoup de personnes (hommes ou femmes d’ailleurs) qui s’ignorent, et se projettent dans une situation hypothétique au vu de leur activité masturbatoire, il pense que… ils pensent que… MAIS NON.

quand le sexe est là, à portée de main, depuis des mois, des années, on se calme. et avoir un partenaire n’exclut pas la masturbation. on peut continuer à avoir des masturbations quotidiennes sans que ça n’influe sur le sexe à deux. c’est différent, déjà. et puis beaucoup moins fatiguant! c’est épuisant de s’emboîter! dans certaines espèces animales, les parents meurents d’épuisement après le coït. et comme ça ne concerne pas seulement les poissons, c’est dommage, parce qu’une fois le porteur de l’oeuf décédé, le but de tant d’efforts est perdu! c’est pareil chez l’homme. le coït est épuisant. le comparer avec une bonne branlette est une erreur de débutant, ou d’ignorant.

voilà le but de ce billet. vous PENSEZ que vous aimez le sexe. vous pensez que vous pouvez faire l’amour à telle fréquence, vous pensez que vous voudriez ceci, ou cela. que dans telle ou telle situation, vous feriez ceci, ou cela. VOUS PENSEZ.
vous vous trompez.

arrêtez de penser. faites le. qu’est-ce qui vous en empêche? c’est toujours possible de trouver un partenaire. toujours possible de ne pas donner son exclusivité si vraiment ça vous emmerde. qui vous en empêche? faites le. vous serez surpris. vous allez vous AUTO-surprendre! vous n’êtes pas celui que vous croyez.

dans la même situation que mon mari, je ne suis pas sûre que vous agiriez différemment. vous pourriez très bien être cet homme improbable qui peut baiser qui il veut, où et quand il veut, mais qui ne le fait pas. et qui n’a aucun regret à ce propos.

c’est l’interdit qui vous titille.
brisez-le, et vous vous découvrirez autre que celui que vous projetez dans votre cinéma intérieur.

brisez-le et vous redeviendrez vous-même. enfin!

Publicités

Une réflexion sur “tous les hommes sont infidèles

  1. depuis que j’ai lu le livre d’osho dont j’ai fait la pub il y a quelques temps (tantra, la voie de l’acceptation), il y a des pièces de mon puzzle personnel qui ont commencé à s’emboîter les unes aux autres. et ça, c’est l’un de ces emboîtements. osho dit qu’il faut rester spontané, et c’est plus dur à faire qu’il n’y paraît.

    je parle de la vraie spontanéïté, pas du lâcher-prise sur ses pulsions. la pulsion c’est un truc irréfléchi, l’abandon de soi à la partie sombre de sa personnalité.
    la spontanéïté c’est faire ce qu’on a envie de faire de façon réfléchie.
    vous rencontrez une femme, elle vous plaît, vous la regardez, vous le lui dites. de façon calme, et réfléchie. vous lui demandez de vous accorder un peu de son temps, et le plaisir de la toucher. si elle dit non, vous aurez essayé. si elle dit oui…?

    ne pas se retenir parce que c’est mal vu, ne pas adopter un comportement parce que c’est bien vu, ne pas croire parce que tout le monde croit. faire son chemin, apprendre de son expérience, et non de celle des autres. vivre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s