et sur le chemin, quand vient le sexe

love,lotus,tantra,yoga-298fae047a97ebace96bff3c2ed0ef27_h

être sur la voie, la voie du milieu, la voie du tao, le zen, le bouddhisme, la méditation, le tantra, l’éveil. être en perpétuel changement, un être de transformations, de sublimations.

ce message est un avertissement à ceux et celles d’entre vous qui se sont lancés sur la voie de l’éveil, à travers le tantra, ou à travers d’autres pratiques qui elles aussi mènent à l’état d’éveil (reiki, massage, méditation, tao, pèlerinage, prière, sorcellerie, parfois simplement la physique (science) ou la biologie, qui lorsqu’elles sont bien appréhendées et qu’elles mènent à la découverte des mystères de la création peuvent parfaitement provoquer l’état d’éveil. certaines déclarations d’einstein sont sans équivoque à ce propos.)

panorama:

au départ il n’y a eu qu’une envie de sexe tellement plus forte, intense, impétueuse que je suis devenue libertine. lorsque j’étais prise de ces fringales de sexe, le désir était si intense, si violent, que je ressentais des décharges d’énergie tout le long du dos jusque sur les bras. c’est là que je me suis posé (et qu’on m’a posé) la question de la nymphomanie. (j’y ai répondu par la négative, et pour ceux qui penseront que je niais l’évidence, lisez plutôt la suite.)

dans la foulée je m’intéresse au massage tantrique, à reprendre des études, à bouleverser ma vie, et je tombe « malade ». j’ai fait tellement de choses en même temps, tant de projets, de changements que je me dis que quelque part j’ai peut-être brûlé ma chandelle par les deux bouts, que je le paye un peu, même si jamais les médecins n’ont réussi vraiment à comprendre ce que j’avais. j’avais certes des calculs dans ma vésicule biliaire, mais beaucoup en ont, et vu que mes malaises digestifs et généraux ne sont pas partis après l’opération, force est de constater qu’on me l’a sans doute enlevée pour rien. (accrochez-vous, vous allez comprendre)

mes rencontres me laissent toujours un goût amer. enfin pas toujours, mais souvent. le sexe pour le sexe tel qu’il est proposé et vécu par 99% de mes partenaires ne me convient absolument pas. je cherche autre chose, autre chose qui n’est ni de l’amour ni de l’investissement et je n’arrive pas à comprendre quoi. c’est pourtant évident aujourd’hui, mais je ne le voyais pas, et si vous me lisez sur les années précédentes c’est assez évident que je ne comprenais pas ce qui m’arrivait.

je finis ma formation de masseuse (3 années plus tard), je deviens une vraie tantrika par mes pratiques et par mes lectures, par le massage aussi, et par la méditation. mes malaises physiques sont toujours là, et je ne comprends pas pourquoi j’ai l’impression d’évoluer à vitesse V dans ma spiritualité, alors que je suis toujours incapable de comprendre et contrôler mon corps. j’ai l’intuition que ce n’est pas normal.

épilogue:

statut quo pendant deux ou trois ans avant que je ne tombe sur une lecture intéressante concernant l’éveil de la kundalini: la kundalini est le serpent de feu qui sommeille enroulé à la base de la colonne vertébrale, il détient l’énergie de la vie, et il dort. il est destiné à être réveillé, et quand ça arrive, il se déroule, se dresse le long de la colonne vertébrale et brûle tout sur son passage. l’énergie qu’il expulse et la force avec laquelle il s’impose dans le corps qu’il habite peut être dévastatrice, conduire à la folie, et quoi qu’il en soit, conduire à de drôles de symptômes… (vous percutez…?)

voici l’expérience partagée par un homme après l’éveil de sa kundalini:

« En dépit de sa longue pratique de la méditation, K… a été abasourdi par le coté incroyable et la vitalité féroce de l’expérience, qui pour lui a duré plus de dix jours avant de s’apaiser. Pendant cette période, il s’est battu en silence contre d’étranges hallucinations sensorielles, d’étranges maladies, et une extrême nausée et indigestion quand des types spécifiques de nourriture étaient impliquées. Quand ces symptômes « psychotiques » ont disparu, il a signalé une mémoire, une concentration, et un contrôle sur son système nerveux autonome, spectaculairement améliorés. Il a également expérimenté des capacités paranormales comme la précognition et la capacité à écrire et comprendre des langues étrangères qu’il n’avait jamais appris. »

ça fait des années que j’ai des nausées, une digestion difficile, le refus de certaines nourritures que je mangeais très habituellement avant, des vertiges, et la sensation réelle d’être parcourues de courants d’énergies qui ressemblent à des décharges d’adrénaline, parfois chaleur brûlante, parfois froid glacial ou simplement courant électrique. certaines crises sont si fortes que je ne peux pas rester en place, je deviens claustrophobe, j’ai besoin de sortir, de prendre l’air, de FAIRE quelque chose, et pour me calmer je suis obligée de méditer dehors. à l’écoute de mes plaintes et symptômes les médecins commençaient à me regarder comme une malade mentale.

on résume?

donc, je ne suis pas satisfaite de mes rencontres sexuelles (malgré mon grand appétit) à cause de l’intention dans laquelle ces rencontres sont faites par mes partenaires. j’ai une vision saine, simple du sexe, peu importe avec qui je le partage, et bien peu de gens peuvent en dire autant. j’ai toujours vécu ma sexualité avec simplicité, loin des tabous de la religion et de la morale bien pensante. le tantra a affirmé cela. et le fossé s’est creusé (encore) entre moi et la société. trouver un partenaire de qualité est devenu quasi mission impossible aujourd’hui, car tout le monde pense à baiser, et personne ne pense à partager une expérience humaine d’où on sort non pas soulagé mais enrichi. soulagé de quoi d’ailleurs? quel être profond et bienveillant considérerait comme positive une rencontre où il chargerait l’autre d’un poids dont il se serait soulagé?

donc je suis « malade » depuis des années sans que les médecins ne trouvent la moindre défaillance dans mes organes… sans savoir que je vivais simplement une expérience d’éveil, donc du réveil de ma kundalini. j’ai eu de la chance, certains deviennent fous. depuis que je sais, quand le courant électrique se réveille et parcourt ma colonne vertébrale, je souris, et j’imagine mon serpent qui frétille comme un serpent à sonnettes… il est vivant, il me donne de la force, son énergie, et je ne veux plus le craindre même si mes sensations sont impressionnantes. terrifiantes même. j’ai lâché prise, j’accepte cette expérience comme un prix à l’ascension spirituelle.

il est très important de garder ça à l’esprit quand on est sur la voie, et important de le rappeler quand on s’occupe d’une personne ou d’un groupe qu’on guide sur la voie. les guides spirituels devraient rappeler les symptômes de l’éveil de la kundalini à chaque séance. ça permet de ne pas paniquer (comme moi) quand on traverse ces crises si impressionnantes.

donc je me suis éveillée, et je ne le savais pas. et maintenant que je le sais, je sais aussi que mon moi va changer, m’échapper, et que je vais devoir retourner à sa recherche. il est possible que je n’aie franchi qu’un pallier de conscience et qu’il m’en reste une quantité d’autres à découvrir, donc d’autres réveils de la kundalini. je suis donc sur la voie, et elle n’a pas de fin. quand on se croit arrivé, il faut déjà repartir. pour où cette fois…? mystère…

492_chakra-kundalini

je sais qu’il vous plait de considérer le tantra comme une curiosité sexuelle orientale
et moi, il me plait de vous contrarier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s