un libertin baise avec le tout venant

1451_364208600367897_941962888_n

stéphane D:  Au vu de ton article (https://petitphoenix.wordpress.com/2013/08/31/jeff-le-teuffeur/), je me dis que je suis peut-être libertin finalement!! ça doit être ça qui m’a échappé…

pp: quand on parle de libertinage ou quand on s’interroge sur ce que recouvre cette notion, invariablement on tombe sur cette affirmation: un libertin baise avec le tout venant. cette idée pourra même être poussée à son paroxysme avec l’affirmation qu’un libertin se doit de tout essayer. vous devez tout essayer! le sexe à deux, à plusieurs, la sodomie, le sexe oral, l’éjac faciale, sur le corps, les seins, le ventre, les fesses, le doigté, l’échangisme, le mélangisme, et j’en passe. poussons le bouchon un poil plus loin; flirtons avec la zoophilie et vous êtes certain d’être couronné!

cette idée fait reculer beaucoup de monde. certains qui sont intrinsèquement libertins se sentent exclus sous prétexte qu’ils ne se sentent ni l’envie ni même la curiosité de vivre quoi que ce soit en dehors des bras de leur partenaire de vie.

pourtant à l’origine le libertinage n’avait rien à voir avec le sexe. je veux dire qu’au départ la sexualité débridée n’était qu’anecdotique, que le libertinage faisait parler de lui surtout à cause de ses IDÉES. aujourd’hui ce mot n’a d’existence qu’au travers de la sexualité et c’est pour ça que la notion de libertin prend l’eau! 

n’importe qui peut se dire libertin du moment qu’il couche avec le tout venant! dites que vous êtes libertin(e) et vous échappez à toute autre qualificatif: nymphomane, satyre, pervers narcissique, tortionnaire, salope/salaud, chaud(e) lapin(e). on vous pardonnera tout, parce que le mot libertin porte en lui les racines de la coolitude! vous n’êtes plus blâmable, vous devenez enviable!

prenez pourtant les mêmes et essayez d’avoir la moindre conversation avec eux, et vous sombrerez immédiatement dans l’intolérance, l’étroitesse d’esprit, la philosophie du mouton. grattez le vernis et il ne restera plus que nymphomane, satyre, pervers narcissique, tortionnaire, salope/salaud, chaud(e) lapin(e).

je pense que le premier grand pas vers une meilleure appréhension de la notion de libertinage passera par l’acceptation qu’on peut être libertin sans consommer forcément physiquement ses semblables. tant que les libertins penseront que le sexe est indissociable de l’esprit du libertinage, tout le monde pourra se dire libertin. une pression pèsera même sur ceux qui n’aiment pas consommer leurs semblables, et on pourra mettre en doute leurs motivations sous prétexte que tel jour à telle heure ils n’ont pas voulu être touchés.

je ne suis pas d’accord pour dire qu’un libertin doit forcément rencontrer d’autres personnes dans le but de baiser. l’indépendance d’esprit va de paire avec une réelle indépendance physique. par contre pour ceux d’entre nous qui ont besoin de se retrouver parfois avec des gens qui leur ressemblent, je crois que les rencontres régulières entre libertins sont indispensables. on peut dîner ensemble, et discuter longuement autour d’une boisson chaude l’hiver, fraîche l’été, et échanger nos idées et nos expériences. peut-être pas toutes les semaines, mais une fois de temps en temps.

et pour les plus irréductibles d’entre nous, peu vous importe ce qu’on pense de vous, n’est-ce pas?

Publicités

Une réflexion sur “un libertin baise avec le tout venant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s