pourquoi une femme irait dans un club libertin?

393022_532529373461336_1976766673_n

question posée très souvent par des hommes.

quand on y réfléchit, on comprend que pour un homme le club n’a en fait aucune utilité pour les femmes: on y rencontre plus facilement des plans cul (oui mais pour les femmes avoir un plan cul c’est facile dehors aussi), on y baise plus facilement (idem), on peut y voir des femmes dénudées (idem), bref, on ne voit pas l’intérêt pour elle de venir dans ce lieu de dépravation où on suppose la femme ramenée à un objet sexuel, donc avilie, je suppose, c’est cela?

recentrons-nous.

pourquoi vais-je en club libertin?

– les clubs libertins sont d’abord des clubs, on y boit, danse, bavarde avec des gens qui nous ressemblent, donc des gens qui ont du sexe en principe une vision plus tolérante que la norme. comme le sexe fait déjà partie des possibilités, on ne perd pas son temps: les gens vous disent tout de suite s’ils sont intéressés ou pas, et personne ne reçoit le contenu d’un verre dans la figure pour avoir posé la question.

– peu importe ce qui se passe dans un club, la règle veut que ça reste dans le club. on peut baiser sans voir sa réputation tâchée car chaque personne présente aura à coeur de protéger sa propre vie privée. faites la même chose dans un night club et en tant que femme je vous parie que votre réputation n’aura très vite rien à envier à celle de marie madeleine.

– peu importe ce qui se passe dans un club, aucun homme ne peut se sentir autorisé à forcer une femme, ni sur la piste de danse, ni au bar, ni dans les coins câlins. vous venez habillée comme ça vous chante, si possible TRÈS TRÈS TRÈS indécemment, nue même si ça vous chante, vous parlez avec qui vous voulez, dansez comme vous voulez, faites ce que vous voulez, les hommes resteront à distance respectable si vous leur dites non. faites la même chose dans un club et ils vous colleront comme des mouches sur une bouse de vache par une chaude après-midi d’été. vous aurez beau dire non, personne n’écoutera, et si vous avez le malheur d’avoir un vêtement-comportement-langage provoquant et que vous ne finissez pas agressée, frappée, sans doute violée à la sortie, alors vous avez le cul bordé de nouilles.

les hommes n’en ont pas conscience mais ils bénéficient d’une liberté quotidienne qui nous est impossible: on ne peut pas s’habiller comme veut, ni faire ce qu’on veut au quotidien, là, dehors, la nuit comme en plein jour. regardez bien l’image de ce billet: pourriez-vous imaginer une femme vêtue ainsi dans la rue? dans un club elle peut. ce que je trouve dommage c’est qu’il soit nécessaire de demander à un vigile de rappeler aux hommes qu’il faut respecter une femme, qu’une mini-jupe ne signifie pas qu’on est en chaleur, qu’un chemisier transparent ne signifie pas qu’on adore le bukkake, qu’un rouge à lèvres gourmand ne signifie pas qu’on sucera le premier venu, qu’un jeans moulant ne signifie pas qu’on a envie que tout le monde nous pelote les fesses. je ne parle même pas des agressions de langage. si je veux qu’on me foute la paix quand je sors de chez moi, je dois vérifier avec attention la tenue que j’ai décidé de porter. dans un club le premier qui s’autoriserait un tel comportement serait jeté dehors.

si les hommes fonctionnaient dans la vie comme dans les clubs vous pourriez voir plus souvent des sirènes comme celle-ci dans le métro. et je n’aurais aucun intérêt à aller dans un club: je ne cherche pas de plan cul, ni ne baise là-bas. le seul intérêt que je trouve à évoluer dans un environnement 100% libertin c’est la liberté sociale et relationnelle qu’il me procure. c’est un bien triste constat, si vous y réfléchissez: il signifie que l’homme est un loup pour la femme.

Publicités

7 réflexions sur “pourquoi une femme irait dans un club libertin?

  1. Les clubs libertins comme lieu d’émancipation féminin?

    Cela rejoint ma vision bien que tous les clubs libertins ne semblent pas loger aux mêmes enseignes en terme de respect de la femme, quelques gros lourds arrivant parfois (heureusement pour un court moment dans la soirée) à s’infiltrer dans le lieu…

      • En fait, je pense que c’est un peu des deux.
        D’un côté la femme peut se réconcilier avec son corps, sa séduction, sa sensualité et n’étant plus l’objet mais l’actrice.
        De l’autre, l’homme doit se positionner à égalité avec la femme en respectant la « bulle » pour qu’il y soit ou pas invité.
        De fait, ça s’applique aux hommes comme aux femmes cette « bulle ». Encore que je me demande si des videurs de clubs libertins vireraient une femme trop entreprenante qui importunerait un homme.

  2. je ne suis pas vraiment d’accord avec la dimension d’émancipation de la femme. d’ailleurs le club ne change vraiment que le comportement des hommes, pas celui des femmes: pour un homme, en club ou en boite de nuit, il ne se fera pas plus emmerder que d’habitude par les femmes.
    il faudrait vraiment que tous les hommes apprennent à se comporter partout comme dans un club libertin. en échange il y aurait plus d’espace pour que les femmes puissent s’exprimer, et leur exprimer leur désir.
    c’est comme une danse: si l’un des deux empiète sur l’espace de l’autre, le partenaire ne peut plus bouger, et la danse ne peut pas se faire.
    les mecs apprennent rarement à laisser respirer l’autre. et je suis certaine que c’est cet espace de liberté, d’expression, que beaucoup de femmes prennent pour de l’émancipation.

    • j’ai vécu quelques années en afrique, et là-bas les seins représentent la maternité, les hommes ont plutôt tendance à regarder les fesses. à l’époque où j’y vivais, il y a plus de 20 ans, on trouvait encore des femmes en pagne et seins nus dans les rues, en ville, au marché. ça commençait à devenir rare, mais ça n’attirait pas l’attention outre mesure, c’étaient juste des femmes pauvres qui n’avaient pas de quoi s’acheter un t-shirt, une blouse, et ça ne choquait pas. le rapport qu’entretenaient les gens avec la nudité me convenait tout à fait.

      même aujourd’hui me balader dehors avec un cache-sexe serait normal à mes yeux. je pense que je serai heureuse de vivre dans un environnement naturiste avec de vrais naturistes, pas des voyeurs en manque de victime comme on en voit si souvent dans les lieux naturistes en europe. je pense que l’éducation judéo-chrétienne a fait de gros ravages, souvent inconscients, dans l’esprit de l’européen moyen. et c’est bien dommage…

  3. Très bien votre article et tellement vrai sur le comportement des hommes. Il faudrait tous les convertir en libertins, ils se comporteraient ainsi beaucoup mieux envers les femmes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s