le secret du bonheur se trouve sur la voie du milieu

photo-alice-au-pays-des-merveilles-de-tim-burton-4167680bybxu

une étude a prouvé que croire que nous faisons l’amour plus souvent que nos voisins nous rend heureux.

Pour réaliser cette étude, le professeur Tim Wadswoth a analysé des données émanant d’un sondage effectué entre 1993 et 2006. Au total, plus de 15 000 personnes ont été interrogées.

Depuis le début, les sondés doivent indiquer s’ils se considèrent « très heureux », « assez heureux » ou « pas du tout heureux ». (Comme on peut s’y attendre) ceux qui font l’amour plus de 2/3 fois par mois étaient à 33% (plus heureux) que ceux qui n’avaient pas fait l’amour pendant une période de 12 mois.

Jusque-là, rien de bien étonnant. Mais cette étude révèle également que dans un même groupe les membres qui font l’amour 2/3 fois par mois et qui pensent que les autres membres de ce groupe font l’amour 4/5 fois par mois enregistrent un niveau de bonheur général plus faible (-14%).

En savoir plus sur http://www.atlantico.fr/atlantico-light/croire-que-on-fait-plus-amour-que-voisin-rendrait-heureux-698966.html#uj1jdUpyF1jHgIFJ.99

… Bon, là débute notre débat…

il y a un cas de figure auquel les enquêteurs n’ont pas pensé: quand l’homme ou la femme interrogé(e) sait qu’il(elle) est déjà au taquet! comme mon mari avant mon libertinage, quand on faisait l’amour si souvent qu’il n’en pouvait plus! vous lui auriez demandé à cette époque, il vous aurait répondu qu’il n’en avait rien à faire que le voisin fasse l’amour plus souvent que lui!

ce qui me fait penser que d’une façon générale, les gens interrogés aimeraient faire l’amour plus souvent, s’ils en avaient le temps, ou l’opportunité. on fonctionne sur un constat de frustration, en fait: si ce n’est pas le nôtre (on est frustré parce qu’on aimerait baiser plus) c’est celui des autres (on ne baise pas assez, ils ne baisent pas assez non plus, mais comme on baise de toute façon plus qu’eux, quelque part, on sait qu’ils nous envient).

je trouve ça ridicule parce que quand on a son content de tout (argent, biens matériels, amour, sexe) la comparaison avec les autres n’a plus de raison d’être. on s’en fout de si on consomme beaucoup et de combien les autres consomment.

l’étude précise aussi que les gens sont plus heureux quand ils pensent qu’ils gagnent plus d’argent que leurs voisins. le constat est EXACTEMENT le même! le jour où j’ai compris que j’avais suffisamment acheté (de fringues, de bouffe, de meubles, de bibelots, de services aussi, téléphone, cours, musées, etc.) je me suis affranchie de l’argent. j’ai compris que je gagnais ASSEZ. on n’est pas riches, loin de là, mais on gagne ASSEZ.

j’en suis même arrivée à un ras le bol qui fait que je ne veux plus rien, ni à noël, ni aux anniversaires, ça ne m’intéresse pas, je me suis déjà tout acheté! quand on en arrive là, on se sent zeeeen!!! je n’arrive pas à comprendre pourquoi les gens veulent absolument gagner plus de 5.000€ par mois. je considère personnellement que chaque personne devrait disposer de 1.500€ par mois pour vivre. c’est assez pour le loyer, la bouffe, et il en reste pas mal pour les loisirs. je peux comprendre qu’on veuille gagner jusqu’à 5.000€. ok, passons, on peut vouloir le bel appart, la belle voiture, pourquoi pas.

mais 10.000€? 20.000? 100.000!!!??? pour quoi faire?

franchement, je vous le demande, pour quoi faire? pour les entreposer et qu’ils fassent des petits? pour regarder sa feuille d’opérations bancaires et se sentir assis au sommet d’un monticule de… de quoi?

c’est ce constat général qui me fait dire que lorsque les Hommes se décideront enfin à gérer leurs réels besoins, on arrivera à bout de bien des injustices: qui a besoin de deux voitures? qui a besoin d’une maison qui abriterait facilement une famille de 15 personnes pour y vivre seul? qui a besoin d’une piscine de 25m chez lui? qui a besoin de partir en vacances 5 fois par an? qui a besoin de manger de la viande à tous les repas?

qui a besoin de baiser plus que le voisin?

et si le voisin baise 4 fois par jour? si si, ça existe, j’en ai déjà rencontré un. sa vie était un enfer… il passait son temps à chercher de nouvelles maîtresses tant il était dans l’angoisse de manquer de sexe.

autre exemple: celui d’un homme avec lequel j’ai correspondu pendant des mois parce que son couple était en crise. sa compagne passait par une phase de libido exacerbée (chose qui arrive souvent aux femmes entre 30 et 40 ans, chose par laquelle j’étais passée moi aussi). au début comme mon mari, il en a été ravi. très vite il a été débordé. rien à faire, il n’arrivait pas à la satisfaire. il s’est alors rendu compte que baiser une fois par jour c’était loin d’être un rêve! il était fou amoureux de cette femme, et extrêmement malheureux parce qu’il se rendait compte que le seul moyen de la satisfaire serait d’ouvrir le couple, mais qu’il en souffrait rien que d’y penser! il songeait à la quitter simplement parce qu’il était incapable de la satisfaire au lit.

les choses sont rarement aussi belles et aussi simples qu’elles en ont l’air de l’extérieur. j’ai une amie libanaise qui m’avait traduit ça avec un dicton de chez elle: n’envie pas le turban de ton voisin, il l’a peut-être acheté à crédit.

c’est valable pour les gros salaires. vous êtes là quand le mec se vante de gagner 100.000€ par mois, mais vous n’êtes pas là quand il lèche le cul de son patron, quand il se fait traiter comme une merde par ce patron, quand il couche avec ce patron pour gagner son fric, ou quand il vole, triche, détourne de l’argent, pille des trésors de l’humanité, participe à de l’esclavage, de la maltraitance d’êtres humains, de la prostitution, des enlèvements, de l’exploitation immorale d’animaux ou de la nature, de la pollution, des crimes contre l’humanité, ou viole les droits sociaux ou les droit fondamentaux des gens qu’il exploite. ça il ne vous le dira pas. il ne s’en vantera pas. et en sachant tout ça, seriez-vous heureux de gagner 100.000€ par mois? je suis prête à parier qu’à 99% vous vous sentez plus à l’aise avec votre salaire certes modeste, mais qui ne vous empêchera jamais de dormir sur vos deux oreilles.

tout ça tient en une seule chose: on réfléchit rarement à nos réels besoins, jamais en amont de nos actions, toujours quand il est trop tard. c’est d’ailleurs là-dessus que se basent toutes les histoires de pacte avec le diable. parce que si on réfléchissait bien à nos réels besoins, on se rendrait compte qu’on n’en a TRÈS peu! qu’il suffit de bien peu de choses pour qu’on soit heureux, et qu’on s’en branle comme de l’an zéro de ce que pense et fait le voisin. c’est en gros ce que vous diront les bouddhistes, les taoïstes, les hédonistes et les épicuriens.

si si! lisez les différents textes des fondateurs de ces courants de pensées qu’on utilise à travers mais surtout à tort dans le monde libertin! lisez, et vous verrez qu’ils disent tous de savoir faire preuve de retenue! de savoir se contenter de peu. que pour vivre heureux il n’est nul besoin d’être riche à millions, ni de baiser comme un lapin!

réfléchissez VRAIMENT à vos désirs!!! vous vous rendrez compte que 90% de vos « rêves » ne sont que du temps et de l’énergie gaspillés!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s