libertinage en crise

plan-a-trois-163120_Lces derniers jours je ressens un REEL ras le bol de la part de pas mal de libertins concernant la façon dont nous sommes perçus par ceux qui ne connaissent pas le milieu. nous sommes au bord de la rupture…

il y a quelques semaines j’ai décidé de m’offrir une page facebook pour mon jardin secret, ma vie libertine. j’ai fait ça de façon spontanée sans vraiment y réfléchir. mais à présent avec le recul, je me rends compte que j’avais besoin de me retrouver un peu parmi mes « pairs ». j’étais frustrée de conversations, contacts, échanges d’idées avec d’autres libertins.

la semaine dernière sur TF1 harry roselmack nous pond une émission sur l’échangisme qu’il nomme le libertinage, et qu’il arrose d’idées reçues. des vérités aussi, mais des idées reçues surtout! et sur ma toute nouvelle page facebook tout le monde ne parle que de ça pendant deux jours. très attendue, d’une façon générale, cette émission déçoit. pourquoi?

ce que l’émission aurait pu nous apprendre, nous le savions déjà, et le reste n’est que factuel: harry va ériger en règle des cas particuliers, comme si les couples malsains n’existaient que chez les échangistes ou les couples libres, et comme si tous les libertins rencontraient à deux!!! car notre cher harry ne consultera AUCUN libertin rencontrant seul. de plus, il va passer rapidement, BIEN TROP RAPIDEMENT, sur la conclusion du psy qui donnera la note de conclusion du document: les couples libres sont plus stables que les couples exclusifs. c’est le psy qui le dit!

dans la foulée plusieurs réactions vont naître: un de mes contacts décide de mettre en place un article informatif sur le libertinage, mais écrit par nous. plusieurs personnes (moi y compris) proposent leur aide. et deux autres contacts poussent un cri d’alarme: le libertinage devient un effet de mode, y’en a marre de voir débarquer dans nos soirées des gens qui ne respectent pas notre mode de vie, marre des clubs qui acceptent l’entrée de n’importe qui, marre d’être montré du doigt, marre d’être jugé par les autorités! d’ailleurs, en est-on vraiment arrivés à un point où nous pourrions craindre le vote d’une loi anti-libertinage?

et donc en réaction je crois que nous sommes en train de voir naître un mouvement libertin extrême.

il est vrai que je suis d’accord pour réagir à l’utilisation erronée du mot libertin pour qualifier tout et n’importe quoi, et en premier, s’il faut fustiger quelqu’un, j’aimerais commencer par harry roselmack. l’échangisme ne résume pas à lui seul le libertinage, et son émission a faussé un peu plus les idées des profanes sur notre petit monde.

je suis d’accord aussi pour fustiger les sites de rencontre qui n’existent que pour faire du profit en foulant du pied les principes du libertinage. ces sites peuvent effectivement être vite décelés, l’argent est partout, et des faux profils de femme sont là pour appâter le client.

je suis d’accord pour que certains lieux et certaines soirées soient disqualifiés du titre libertin: une partouze n’est pas nécessairement une réunion de libertins. faut arrêter. il peut s’agir simplement de gens complètement allumés, drogués, et sans estime personnelle, prêts à faire n’importe quoi de leur corps et de celui des autres pour oublier le vide de leur vie. certaines boites de nuit, certains restos, bars sont simplement des lieux où en plus de s’amuser on peut baiser.

le libertinage ce n’est pas l’acte de baiser souvent avec quelqu’un d’autre que son partenaire. ce n’est pas aller un soir dans un club pour s’encanailler parce qu’on vient de se faire larguer par son/sa petit/e ami/e. ce n’est pas se faire sauter par 4 personnes deux week-end par mois.

le libertinage c’est un état d’esprit.

on ne choisit pas d’être libertin, tout comme on ne choisit pas d’être hétéro, gay, ou no sex. on est comme ça… on naît comme ça. on n’arrête pas d’être libertin sous prétexte qu’on est rentré à la maison. on est libertin partout, tout le temps.

à force de mettre dans le libertinage un peu n’importe quoi, il semblerait bien que les purs et durs en soient arrivé à la conclusion qu’un retour aux sources est nécessaire. le retour à une définition plus complète ou complexe du libertinage, une définition qui ne se résume plus à l’acte de s’accoupler avec n’importe (ou peu importe) qui.

Publicités

18 réflexions sur “libertinage en crise

  1. Je plussoie !!!

    Le libertinage devient une mode et comme pour tout ce qui devient mode l’esprit original de la démarche est perdu au profit des seuls aspects les plus racoleurs (et vendeurs ne l’oublions pas…) et ça m’agace moi aussi régulièrement…

    Me voila prêt à me revendiquer libertin sans l’être vraiment au moins sur le plan de ma vie sexuelle…

    Mais non ma raison me revient et je ne revendiquerais pas… le risque à mon sens est de tomber dans une radicalité compensatoire militante et je me refuse à cela également, ça ne me ressemble pas…

    Je crois que je m’en tiendrais finalement au conseil de mon pote Friedrich…

    « Deviens ce que tu es » 🙂

  2. le libertinage originel n’a que peu à voir avec le sexe altilev. la liberté sexuelle des libertins n’est qu’une CONSÉQUENCE du libertinage d’origine. le libertin est d’abord un penseur libre. en tant que penseur libre, il lui est donc venu naturellement de ne pas se plier à la morale « bien pensante » de l’église dans le domaine du sexe: c’est l’église qui a enfermé le sexe dans les liens du mariage. le libertin a décidé de le vivre librement parce qu’il refusait en tant que libre penseur, de se laisser dicter sa conduite par le pape. c’est tout. tu peux TRÈS BIEN être libertin, même si tu ne DÉSIRES PAS baiser avec tout ce qui bouge!

    les gens simples, pour ne pas dire simplistes, n’ont retenu que cet aspect là parce que, soyons honnête, c’est le plus FACILE à réaliser! le plus attrayant, racoleur… être authentique n’est pas simple pour la bande de moutons que nous sommes! être reconnu comme, et SE reconnaître comme un libertin pour d’autres choses que simplement la baise, c’est autrement plus compliqué!!!

    se connaître soi-même, respecter sa nature, aller au bout de soi, de ses choix, de ses envies, c’est ça être libertin. c’est juste être vivant, en somme, vivant DEDANS.

    d’ailleurs être libertin ne signifie pas qu’on baise avec tout ce qui bouge. on baise avec qui on veut. et sur ce point, n’est-ce pas déjà ce que tu fais…?

  3. Oui c’est bien comme ça que le conçois, d’ailleurs j’avais commencé à prolonger mon commentaire avec quelque chose de presque identique à :
    « se connaître soi-même, respecter sa nature, aller au bout de soi, de ses choix, de ses envies, c’est ça être libertin. c’est juste être vivant, en somme, vivant DEDANS. »
    Le « deviens ce que tu es » ne veut pas dire autre chose, découvres ta nature profonde et fais la vivre.

    Je partage aussi « la liberté sexuelle des libertins n’est qu’une CONSÉQUENCE du libertinage » et c’est un point de vue que je défends régulièrement, et du coup tu as raison à propos de « on baise avec qui on veut » c’est bien déjà ce que je fait 🙂

  4. Je vois que je ne suis pas le seul à avoir grincé des dents devant le « reportage » de Roselmack, vulgarisation infâme de ce qu’est la philosophie libertine.
    J’avais pondu ça: http://wp.me/p1F8gP-Vd
    le début du billet étant consacré à ce téléreportage catastrophique. La suite s’intéresse à d’autres sujets qui bien qu’éloignés du libertinage restent connexes: liberté, culture, féminisme, autant de sujets qui rejoignent la libération des corps et des esprits.
    En tout cas, merci pour ce billet qui fait mouche et met le doigt sur le dérapage du terme libertin utilisé à tort et à travers…

  5. Je suis 100% d’accord avec ce post.
    Libertin depuis 20 ans, je me suis rendu compte au fur et à mesure du temps de ce libertinage de masse et visites touristiques de nos clubs et soirées.
    Ecrivain (du libertinage) j’ai déjà longuement abordé ce sujet dans mon premier livre. Je suis constamment contacté par des journalistes et autres émissions de télé et je refuse la plupart du temps d’apparaitre dans ce genre d’émission ou de papier ne servant qu’à dénigrer et montrer du doigt les libertins et leurs pratiques.
    Je ne sors presque plus dans le milieu libertin et préfère m’entourer d’amis libertins de qualité avec le même état d’esprit que le mien et que ma compagne.
    C’est pour cela aussi que j’ai décidé d’organiser des apéros-buffets libertins dans un esprit de rencontre et de convivialité entre gens du même monde et en évitant soigneusement les brebis galeuses !

    Bravo pour votre post
    Denis

  6. un de mes contacts sur facebook a décidé de faire un reportage écrit sur le libertinage. ce serait plus percutant de pouvoir en faire un film documentaire, même s’il se résume à l’interview de quelques uns d’entre nous. mais bon les moyens étant ce qu’ils sont, nous nous contenterons d’un document écrit.

    si ça vous intéresse d’y participer il s’agit d’amandine martin: http://www.facebook.com/amandine.martin.104. si vous avez un compte facebook contactez-la, ou contactez-moi (http://www.facebook.com/phuong.petitphenix) pour participer au projet.
    je pars du principe qu’il est facile de critiquer, et plus difficile de faire, d’agir de façon constructive. comme je ne veux pas céder à la facilité j’ai déjà commencé à écrire à part moi un texte sur mes réflexions sur le libertinage, mais il me sera personnel.

    il faut vraiment qu’on arrive à dégager des critères qui nous fédèrent tous.

    • Alors dites-moi vous en êtes où dans vous écris avez-vous sorti une publication quelque part où je peux l’avoir cordialement Béatrice

  7. Bonjour petit PetitPhoenix,
    Je suis tombé sur ton blog par hasard aujourd’hui et j’ai déjà lu quelques articles. J’ai essayé de te contacter directement mais je n’ai pas trouvé de lien direct alors je te laisse ce commentaire.

    Je suis malheureusement marié et je m’y sens enfermé dans mon mariage. Depuis plusieurs mois j’ai créé un profil secret sur fb et je survole le monde libertin. J’ai toujours eu des idées de liberté et mon principe (qui n’est pas partagé par mon épouse) serait vis ta vie et laisse moi vivre la mienne.

    Je voudrais si tu le veux bien discuter avec toi et voir si je suis libertin ou pas et comment le devenir même si tu as bien mis « on naît libertin ».

    Merci d’avance du temps que tu me consacreras.

    Dynoic Greycloak

    • Bonjour tout d’abord je suis désolé pour toi mais si tu as l’intention d’aller dans un lieu libertin alors que tu es marié et que tu le fais en cachette tu ne seras pas un libertin pourtant aujourd’hui tu as une femme il faut à tout prix que tu parles avec elle qu’elle comprenne où est-ce que tu en et la première règle si tu veux te libérer des chaînes qui entrave ta vie

  8. Libertin, quel mystère ce mot pour nous…
    Nous nous sommes surtout libres et ouverts, pour nous et pour les autres. Il s’est trouvé qu’on était des libertaires, ou des anachistes selon, donc évidement on est cohérent et donc libre sexuellement.
    Nous voyons beaucoup de personnes hurler « ça c’est pas du libertinage!! », et ses mêmes personnes hurler dès qu’il y a un poil sur le pubis ou faire leur course à la viande fraiche sur internet (-1.80 = interdit, chauve = interdit, poils = interdit, TBM= on vous aime….).

    Aujourd’hui quand nous entendons « libertin » nous avons une image de playmate ou de scènes chics d’un marc dorcel avec des bubulles de champagne et des paillettes.

    • pourquoi laisser l’interprétation des autres supplanter la votre? vous aussi avez le droit d’imprimer votre marque dans le mot libertin. il ne s’agit pas seulement du libertinage de certains, il s’agit aussi du votre. du notre. pourquoi vous laisser déposséder? envoyez donc paître ceux et celles qui veulent vous plier à leur définition de la liberté. demandez-leur d’aller ouvrir un dictionnaire, sans doute le premier de toute leur vie… appropriez-vous ce mot! il vous appartient au moins autant qu’il m’appartient, et appartient à quiconque le réclame comme son bien.

  9. Je souri en lisant ces commentaires sur le sens du mot « libertin » ,Colin: comme toi je me sens libre, ouverte d’esprit, et je pense réellement que c’est un état d’esprit…on l’a, ou on l’a pas! je suis une amoureuse de la vie, je profite de tous les bons moments qui me sont offerts, et je pratique le libertinage, je suis plutôt comme Denis, nous préférons les apéros dinatoires coquins entre libertins, sans arrière pensée, on se laisse aller selon nos désirs et nos envies , et l’on passe vraiment des soirées de détente et de convivialité, il ne faut surtout pas croire que les libertins sont tous des partouzeurs…Même si quelque fois …

  10. j’ai débuté l’article de réponse à l’émission qui nous fait grincer des dents. si vous voulez participer, vous êtes les bien venus. j’essaie de faire un état des lieux, en bannissant les lieux communs. grosso merdo la façon dont je vois les choses c’est de dire: « certes il y a des mélangistes et des échangistes consuméristes dans le libertinage, mais qu’il y a aussi …(ce dont harry n’a pas voulu parler) ». voilà le lien!
    https://www.facebook.com/notes/phuong-petitphenix/interview-des-libertins-par-des-libertins/131558957036138

  11. bonjour je suis libertine de puis toujours… a 17 ans je ne savais pas que jetais libertine…. je les compris et j’ai compris se que voulais dire se mot libertin bien des année plus tard… aujourd’hui j’ai 41 ans et j’ai du mal des foi avec se mots libertin. car aujourd’hui dire que on et libertine veux dire que l’on et une fille couche toi la… que l’on aime que le sexe… oui j’aime le sexe mes j’aime aussi avoir des relation suivie avec mes libertin.. pour moi être libertine ces une façon d’être de penser et de liberté….libertine et un mode de vie que peu de personnes comprendre….je ne trompe pas.. je dit tout a mes libertins.. je partage un bout de l’heure vie.. et il partage un bout de ma vie….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s