l’amour pendant les règles

Pollution-une-riviere-rouge-sang-en-Chine_w670_h372

rivière jian, en chine, rendue rouge sang par les ateliers de confection

allez, petite édition spéciale pour les moments un peu plus difficiles de la sexualité, car les libertines comme les autres femmes sont parfois obligées de faire face à ce petit inconvénient de la magie de la féminité: les règles! que faire si on a ses « périodes » (dixit mon jeune n de 18 ans, ce qui m’apprend qu’aujourd’hui les djeun’s – pardonnez ma ringuardise – appellent ça comme les angliiish).

le décor : vous prévoyez de voir un de vos amants, et, mince alors, ça tombe en plein dans les dates supposées de vos périodes (adaptons-nous, car comme vous le savez, l’histoire est toujours écrite par les vainqueurs, et il y a peu de chances que je remporte la victoire face à une génération qui a plus de 20 ans de moins que moi).

solution1 vous repoussez, toujours possible, mais qui a déjà organisé une rencontre sait que le moment M où la prise mâle et la prise femelle sont disponibles peut parfois être difficile à dénicher. ou alors… vous maintenez le rv, en parant à l’urgence… comment?

règle numéro1, pendant la période des règles l’utérus est « ouvert » et très perméable aux infections. alors quoi que vous fassiez, lavez vous bien avant, les mains, le sexe, les dents, et préférez les rapports protégés, y compris avec un partenaire stable. (ce n’est pas une image, les gynéco ne peuvent y insérer un stérilet que pendant les règles pour cette raison.)

maintenant qu’on a parlé sécurité, mesdames, comment faire l’amour pendant ses règles? lui dire, ou ne pas lui dire?

si votre partenaire est un partenaire « stable » (vous vous êtes déjà vus au moins une fois et vous prévoyez de vous revoir en principe) vous pouvez en parler librement, plus librement en tout cas, et décider de passer outre en adoptant plusieurs solutions:

première hypothèse, loin de le dégoûter, vos règles le ravissent!

solution2: il vous dévore! au sens propre. ou presque. j’ai un ami comme ça. l’écouter parler de relations sexuelles pendant les règles en est presque effrayant. il aime tout, la pénétration, et même le cunni, il adore le goût du sang sur sa langue, c’est son péché mignon comme il dit.

solution3: le tantra considère que faire l’amour pendant la période des règles rend l’union encore plus sacrée. soit votre partenaire connait déjà, et dans ce cas madame, abandonnez-vous tendrement à ses soins, soit vous découvrez, et pouvez le faire ensemble. quelques clics sur le net vous renseigneront, et au besoin je ferai un article ultérieurement sur la question.

seconde hypothèse, même s’il ne se sent pas dégoûté, qu’il reste ouvert à toute proposition, il préfère que votre état ne soit pas trop visible. que faire?

solution4: …

Autosave-File vom d-lab2/3 der AgfaPhoto GmbH

non, je ne le dirai pas! que ceux qui connaissent la blague s’esclaffent de bon coeur, et tant pis pour les autres!!!

solution5: prendre un bain frais pendant au moins 10 minutes (mieux si froid mais bon, surtout en plein hiver on va éviter). la fraîcheur et l’eau vont diminuer le flux de sang. une fois fait, protégez le lit avec des serviettes, et douchez-vous ensemble après.

solution6: faites l’amour sous la douche, après y être restée 10 minutes, si possible à température plutôt fraîche si l’érection de monsieur n’en souffre pas, sinon l’eau emmènera tout de toute façon.

solution7: en fin de règles, mettre un tampon une heure avant, et le retirer au moment M.

troisième hypothèse, il ne veut pas en entendre parler. mais vous avez envie… alors…?

solution8: utiliser une éponge végétale (pas vu la moindre photo sur le net, le mystère entoure l’éponge végétale!) ou une éponge tampon. à quoi ça ressemble?

tampons-hygienique-soft-x-3 joy amour-pendant-les-reur-faire-l-amour-penda-copie-1

apparemment l’homme ne la sent pas. vous pouvez faire l’amour sans problème, il ne sentira aucune différence. cette éponge sert aussi comme tampon, pour la piscine, le sport, aller danser, que sais-je.

j’avais entendu parler de ces éponges dans un contexte un peu plus glauque, concernant des prostituées qui pouvaient ainsi passer outre cette période de leur cycle quand elles avaient besoin de gagner de l’argent. le principe de l’éponge veut qu’il bouche la sortie des règles au niveau du col de l’utérus. ce procédé peut être dangereux et provoquer de graves infections avec choc septique. donc si vous utilisez des éponges, surtout, respectez le temps de pause, jamais plus de 8h.

s’agissant des prostituées, on ne peut que déplorer cette pratique, parce qu’on se dit qu’en fait, s’il y a un moment dans la vie d’une femme où son sexe devrait lui appartenir, c’est bien en période de règles! mais j’ai eu une autre version de l’histoire en apprenant à mon chéri tout à l’heure que j’en avais acheté pour tester.

lui: quoi? tu veux dire que la semaine où je suis censé me reposer je vais devoir bosser?

moi: ah parce que ma semaine de règles c’est ton temps de repos?

lui: bien sûr!

pas d’inquiétude cependant: ce n’est pas tant la présence du sang qui arrête les femmes (pas toutes) que la douleur. en ce qui me concerne les crampes sont suffisamment dissuasives pour que cette semaine de repos reste sacrée! m’enfin, je m’intéresserai au tantra quand même…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s