codes de la rencontre sexuelle, savoir vivre au lit, l’étiquette libertine – partie II

les-amants-diaboliques-ossessione-10-1959-16-05-1943-1-g

à la suite de: https://petitphoenix.wordpress.com/2013/02/05/code-de-la-rencontre-sexuelle-savoir-vivre-au-lit-etiquette-libertine-partie-i/

que faire:

– en soirée:

si votre partenaire ou futur partenaire de sexe vous invite chez lui/elle ne venez pas les mains vides, apportez des fleurs, des chocolats, du vin ou du champagne si vous avez déjà discuté de ses goûts avec lui/elle. vu le but de votre rencontre, vous pouvez vous sentir autorisé à apporter des cadeaux plus osés: des bas résilles, un boa en plumes, un slip doté d’une trompe d’éléphant, ou un déguisement connoté sexuellement à condition que ce cadeau soit de petite valeur et qu’il ne signifie nullement qu’on doive l’enfiler sur le champ. ne donnez pas à votre partenaire l’impression de l’ « acheter » avec un cadeau de prix, et suggérez-lui de le ranger pour ne pas lui donner l’impression que vous lui imposez le ton de la soirée.

parlez (de vous, du temps, de l’amour, du sexe, évitez les sujets qui fâchent, politique, religion, impôts) car un silence prolongé pourrait être mal vécu, et inversement ne parlez pas trop (idem) car vous devez laisser de l’espace à votre partenaire: des respirations (quelques silences) et l’occasion pour lui de vous communiquer également ses pensées.

soyez dans la mesure du possible honnête avec votre vis-à-vis: un rendez-vous réussi est surtout un rendez-vous où les deux se sont sentis à l’aise, à leur place. mentir vous obligera à jongler avec les informations que vous avez données sur vous. à l’heure ou l’émotion vous submerge vous risquez de vous prendre les pieds dans le tapis, et ne vous sentirez pas à l’aise en sachant que vous n’êtes pas celui que vous prétendez être.

ne fumez pas, sauf si votre interlocuteur (-trice) fume aussi. inutile de demander la permission, vous obtiendriez probablement un acquiescement poli: c’est un rendez-vous sexuel, votre vis-à-vis veut vous plaire, comment vous imposer de ne pas fumer si vous semblez en avoir envie? besoin? mais la sentence sera certainement sans appel si finalement la fumée l’a indisposé(e). prenez vos responsabilités, la plupart des sites de rencontres renseignent sur ce point. si vous rencontrez un non-fumeur, ça veut dire que vous êtes capable de vous passer de fumer le temps de la soirée.

éteignez votre portable. il n’y a aucune raison, aucune, qui justifie que votre téléphone soit invité à une rencontre sexuelle, à moins que vous n’en ayez convenu autrement tous les deux. vous êtes convié à un rendez-vous délimité dans le temps et l’espace, c’est à vous de faire en sorte que rien ne vienne interrompre et gâcher ce moment. et à ce propos comme au propos des créneaux d’appel, des interruptions répétées ou intempestives peuvent largement justifier une rupture des relations libertines.

réservez un hôtel qui permet une annulation sans frais, mais ne le dites pas à votre rancard. comme ça vous serez prêt à toute éventualité, surtout à paris, l’été, où tous les hôtels sont souvent complets longtemps à l’avance, sans pour autant subir de « pression à la consommation ». vous restez libre d’agir à votre guise le moment venu.

dites que vous ne couchez jamais au premier rendez-vous! ça ne signifie pas que vous vous l’interdirez si vous en avez vraiment envie, bien sûr! pourquoi? demandez-vous ce qui se passerait si face à votre contact vous êtes tiède, ou que vous ne vous sentez pas à l’aise? précisez donc dès le départ que le rendez-vous aura pour seul but de faire connaissance, la relation sexuelle étant programmée ultérieurement. en rentrant chez vous, vous aurez le temps et l’occasion de décanter moulte informations qui sur place n’avaient pas éveillé votre attention, et de débusquer les menteurs/menteuses! votre inconscient travaille en permanence, bien plus que vous ne le pensez, et vous ne pouvez profiter de son travail que si vous prenez le temps de l’écouter avant d’agir! il sera alors bien plus simple de « rompre » confortablement chez vous, par téléphone ou par mail, plutôt que d’avoir à dire en face à face à votre rancard: désolé(e) mais finalement je ne me sens pas attiré(e). bien des libertins se sont sentis obligés d’honorer sexuellement un partenaire qui ne leur plaisait pas parce qu’ils n’avaient pas trouvé le courage de le rejeter les yeux dans les yeux. ça arrive même (surtout) aux meilleurs d’entre nous…!

digression:

rappelez-vous de k! répondre à sa mère en plein rendez-vous amoureux, je ne sais pas comment vous appelez ça, mais moi j’appelle ça « un fifils à sa môman ». s’agissant d’un homme de moins de 25 ans, je peux le concevoir, et encore, je dirais que je commencerais à me poser de graves questions au-dessus de 22/23 ans. s’agissant d’un homme de 35/40 ans… les bras m’en tombent! il y a des moments pour tout, et appeler sa mère ne fait définitivement pas partie des choses à faire quand vous rencontrez votre plan cul! il en est de même pour le travail, la famille au sens large, frère, soeur, femme, mari, enfants.

dans tous les cas que vous décrochiez UNE FOIS, et que ça dure 5 min, admettons… ça passe. que vous décrochiez DEUX FOIS… que ça dure 10 min… ça ne passe déjà plus. que vous soyiez ou pas accro à votre I-pad, I-pod, ou I-cequevousvoulez, on s’en fiche! un de mes amants ayant son téléphone à la main pour vérifier un appel s’était ainsi mis en tête de me photographier, nue, allongée sur le lit de l’hôtel. ma réaction l’a dissuadé. mais qui me dit qu’il ne l’a pas fait de toute façon? une fois que vous avez votre téléphone à la main, rien de plus facile que de saisir un cliché discrètement! voilà une raison valable et suffisante à mon sens pour que les téléphones soient débranchés à la seconde où les deux partenaires commencent à se déshabiller!

c’est comme la cigarette, ce n’est pas évident du tout que votre partenaire apprécierait de vous voir (sentir surtout)  fumer  pendant votre rendez-vous amoureux! les raisons peuvent être diverses et variées, entre autres celle-ci: imaginez qu’il n’ait réussi à arrêter la cigarette qu’au prix de gros efforts, et que la cigarette du sexe soit celle qui lui manque le plus? 

et enfin, concernant le sexe au premier rendez-vous, rappelez-vous de b! il est vrai que je ne pouvais pas I-MA-GINER une seconde que cet homme refuserait simplement de jouir dans mes bras. mais je n’étais pas viscéralement enthousiaste à l’idée de finir le rendez-vous à l’hôtel. j’y suis allée malgré le doute, parce qu’on avait prévu ça comme ça. parfois ça se passe bien, comme ça a été le cas avec le charmant n de 18 ans, parfois ça se passe mal, comme avec b! on peut décider de prendre le risque, mais alors on prend aussi le risque d’en sortir dégoûté des rencontres. ce serait dommage!

(la suite c’est ici:

https://petitphoenix.wordpress.com/2013/02/24/codes-de-la-rencontre-sexuelle-savoir-vivre-au-lit-etiquette-libertine-partie-iii/ )

Publicités

3 réflexions sur “codes de la rencontre sexuelle, savoir vivre au lit, l’étiquette libertine – partie II

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s