code de la rencontre sexuelle, savoir vivre au lit, l’étiquette libertine – partie I

2b855600

j’ai pris pour modèle des pages de savoir vivre, et je me suis dit pourquoi ne pas adapter ce code qui fonctionne si bien pour régenter les rapports entre des inconnus au sein de la société afin de faciliter les rapports tout court entre libertins?

voici donc mon code du savoir vivre libertin en quatre parties!

d’une façon générale, que ce soit sur internet, sites de rencontres, ou dans la vie réelle, club libertins ou autres, il est évident que le savoir vivre classique est de mise. je le précise car sous prétexte qu’il s’agit de sexe beaucoup tendent à l’oublier. mais certains (moi par exemple) y restent très attachés.

– la rencontre: 

vouvoyez votre vis-à-vis sauf s’il/elle vous autorise à vous adresser à lui/elle autrement. le tutoiement est souvent de mise dans les rencontres libertines, mais il apparaît que cette familiarité destinée à renforcer le sentiment d’appartenir à une élite (oui je dis bien une élite) soit interprétée par une majorité grandissante comme une autorisation à se mal conduire – dans le mauvais sens de l’expression.

on s’abstient de téléphoner en dehors des créneaux qui ont été mutuellement et clairement définis. ne vous inquiétez pas, les libertins sont TRÈS pointilleux sur ce point, et ces créneaux seront délimités avec précision. soyez vigilants sur cette règle parce qu’il y a des ruptures de relations libertines qui ont tenu à moins.

il est d’usage dans un dîner à deux qu’un homme invite la femme qui l’accompagne, même si cet usage est moins courant parmi les jeunes gens. cet usage s’applique aussi au règlements des frais de la rencontre; hôtel, club libertin, etc.

si vous recevez un cadeau, vous pouvez l’ouvrir immédiatement. si le cadeau n’est pas à votre goût, ou n’est pas ce que vous attendiez, ne montrez pas votre déception.

les salutations se font comme à l’accoutumée à l’extérieur ou dans les endroits publics (bars, restaurants, etc.). ce n’est pas parce que votre vis-à-vis envisage de se montrer nu et de copuler avec vous que ça signifie que tout vous est permis. pour des raisons évidentes de discrétion tant qu’on ne convient pas ensemble d’agir autrement on se s.erre la main et/ou on s’embrasse sur la joue. de même évitez tout geste qui serait sujet à interprétation (le/la prendre dans vos bras, sur vos genoux si vous vous asseyez ensemble, et même de lui tenir le bras en marchant car si à une certaine époque ce geste était on ne peut plus anodin sa rareté le rend suspect aujourd’hui).

digressions:

je n’ai jamais pratiqué le vouvoiement avec mes rencontres sexuelles… jusque là. je vous parlerai des raisons du changement dans un autre article. 

https://petitphoenix.wordpress.com/2013/02/05/le-vouvoiement/

le paragraphe sur les frais de la rencontre je l’ai pris tel quel dans le code du savoir vivre. je n’ai fait que l’adapter à la rencontre sexuelle puisqu’ici les frais concernent l’hôtel et les clubs. je me suis dit que parfois, revenir aux classiques permet de remettre les pendules à l’heure.

pour les appels, souvenez-vous de k! 

https://petitphoenix.wordpress.com/2012/11/13/tu-veux-ou-tu-ne-veux-pas-episode-2/ 

ce monsieur ne respectait jamais mes horaires de disponibilité pour les appels. il est vrai que tout ceci m’amusait puisque je n’ai pas à me montrer discrète dans mes relations avec mon époux, mais k l’ignorait, et puis combien peuvent en dire autant? si votre futur amant(e) vous demande de respecter certains horaires pour l’appeler, faites-le! je doute qu’une autre personne se montre aussi patiente que je l’ai été avec k!

concernant les salutations, je me souviens qu’au tout début de mon libertinage j’avais rencontré un homme qui me plaisait énormément. nous nous étions donné rendez-vous près de chez moi, très loin de chez lui, et nous étions d’accord pour faire preuve de discrétion. le jour de la rencontre j’ai eu envie de le prendre dans mes bras: comme nous étions assis côte à côte sur un banc, je me suis glissée sur ses genoux. il n’a rien dit, mais la froideur de sa réponse m’a convaincue de réintégrer ma place. il n’a jamais donné signe de vie après ça. je suis certaine de l’avoir effrayé. en l’occurrence à tort puisque si l’un de nous avait pris un risque ce jour là, c’était moi. c’est pour cette raison que je m’étais sentie libre de le faire, mais visiblement même à 100 km de chez lui il entendait ne pas être touché en public. c’est ainsi qu’on apprend… 

(la suite c’est ici:

https://petitphoenix.wordpress.com/2013/02/10/codes-de-la-rencontre-sexuelle-savoir-vivre-au-lit-letiquette-libertine-partie-ii/ )

Publicités

3 réflexions sur “code de la rencontre sexuelle, savoir vivre au lit, l’étiquette libertine – partie I

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s