l’image de l’homme moderne dans la pub

je ne sais pas si comme moi vous avez remarqué à quel point les pubs sont misandres (anti-homme pour faire court). il y a quelques jours ça m’a frappée, et à partir de là, je n’arrête plus de voir des pubs misandres partout.

exemple? cuisinella. le mec il offre une belle cuisine à sa femme, et elle en remerciement, elle le jette par la fenêtre sivouplé. ça fait plus mieux classieux. autre pub: casto, le mec change toute la salle de bain, apparemment il n’est pas doué pour accorder deux couleurs ensemble, et tout ce que sa femme trouve à lui dire c’est « c’est dommage que casto vende pas des cravates! ». autre pub senseo: la fille sur la falaise tranquille à siroter son café, son mec lui fait « tiens, une étoile filante, fais un voeux! » et elle de répondre « c’est fait! » et là le mec tombe du haut de la falaise…

alors… ça me gêne. franchement, c’est gerbant.

primo, si c’est ça être en couple, j’aimerais que la société m’explique pourquoi elle fait CHIER tous les célibataires, et les traite comme des parias PARCE QU’ils ne sont pas en couple, si de l’autre côté la seule image du couple qu’elle a à nous vendre c’est cette soupe infâme de viande pourrie. si c’est tellement gerbant d’être en couple, soyez cohérents, encensez le célibat! merde quoi!

deusio, on passe pour quoi, nous, les femmes, là-dedans? genre on est des mantes religieuses, prêtes à tout pour baiser et bouffer, et une fois fait, bye bye, et si ça peut être fait de façon humiliante et dénigrante envers l’autre, alors c’est mieux. je suis navrée mais je ne vis pas avec un mec si je ne suis pas capable d’apprécier un instant de paix en sa compagnie, avec ou sans café. si je n’ai pas confiance en lui pour meubler mon appartement ou pour autre chose d’ailleurs.

je me respecte, donc même si je suis capable de comprendre des nécessités de survie, de confort, je pense qu’il y a moyen de gérer ça en restant intègre avec soi-même et avec les autres, et de faire en sorte que ça se passe dans le respect de chacun.

et dernière chose: je comprends au travers de la pub ce que les hommes ressentent devant l’indépendance grandissante des femmes. vous avez peur, hein? peur de devenir inutiles, qu’on vous jette par la fenêtre, la falaise, et qu’on vous traite comme de la merde…?

ha ha… bon allez, on va finir sur une note de compassion: j’en pense qu’on n’a que ce qu’on mérite. et qu’on récolte ce que l’on sème. si vous avez peur, alors soyez plus vigilents quand vous choisirez votre partenaire de vie. au lieu de prendre celle qui flattera votre ego devant les copains avec sa ligne parfaite et sa cervelle de poisson rouge, choisissez une femme en qui vous pourrez avoir confiance. et si vous ne le faites pas, ne venez pas vous plaindre.

ouai, ça c’était bien la version compatissante…

Publicités

5 réflexions sur “l’image de l’homme moderne dans la pub

  1. Hi
    ça fait un petit moment que je n’étais pas passé te lire et ça fait du bien.
    Décidément j’adore tes coups de gueule, pour leur forme, pour leur fond, et peut être surtout par le choix du déclencheur que tu sélectionnes pour illustrer ton propos.
    La pub Senseo par exemple m’avait particulièrement frappé également, c’est le genre d’images que trop d’entre nous avalent béatement en trouvent ça drôle sans simplement se demander ce que cela dit de nous, de notre société, sans se demander comment cette société nous éduque ou surtout nous considère (ou pas en l’occurrence), comment elle joue sur nos travers les plus irrépressibles (la peur, la vanité pour ne citer que les principaux) pour nous vendre sa soupe. Rappelez vous la pub Audi « vous avez l’auto, vous aurez la femme », situation inversée, mais les mêmes ressorts et pour ma part la même nausée quand je l’ai vu. Les intérêts de cette société qui n’est plus que marketing et communication ne sont pas ceux de nous autres humains, pourtant constituants de cette société.
    Et je crois aussi que la responsabilité de celui qui avale les couleuvres et qui accepte ce conditionnement est (presque) aussi grande que celle de celui qui manipule.
    Rappelez vous que vous avez vous aussi un esprit, une âme, une curiosité, ce quelque chose qui fait de vous ce que vous êtes et qui vous permet de vous connaitre, de vous penser, puis de chercher le chemin qui vous convient et de vous y engager, et peut être à un moment d’essayer de mettre en place des rapports humains un peu plus pertinents et de la une société un peu plus en phase avec vos aspirations.

    Relisez aussi attentivement les deux billets précédents de notre chère PetiPhoenix (l’amour et la peur), reproduire le même schéma, suivre à nouveau le même parcours en espérant un résultat différent n’est qu’absurdité (je n’use que modérément du terme folie 🙂 ), ça a l’air rassurant de prime abord parce que l’on se sent en terrain connu, mais ça amène forcement au même endroit.

    Alors pour finir je te pique (et je détourne) éhontément ta conclusion :

    ha ha… bon allez, on va finir sur une note de compassion: j’en pense qu’on n’a que ce qu’on mérite. et qu’on récolte ce que l’on sème. si vous avez peur, alors soyez plus vigilants quand vous choisissez ….
    au lieu de faire le choix qui flattera votre ego devant les copains et vous rassurera par son absence de risques, essayez plutôt de trouver le chemin qui vous mène la ou vous voulez aller
    Et si vous ne le faites pas, ne venez pas vous plaindre !

    ça n’était pas forcement le sujet de ton billet, mais tu me connais j’aime bien squatter ton blog de temps en temps pour digresser, il faudra bien que je me décide un jour à ouvrir le mien …

  2. hello atilev! je n’étais pas venue depuis un petit moment et c’est une bonne surprise de te lire!

    vas y squatte, tu vois bien que moi même je squatte pas tellement…! je suis d’accord avec toi quand tu dis que devant ce genre de messages (publicité, films, journal télé, journeaux, livres, magazines, et j’en passe) les gens sont passifs.

    alors que ça devrait rester de vrais déclencheurs de remise en question. mettons simplement que quand on est mal à l’aise devant une situation la moindre des choses est de se demander pourquoi cette situation nous met mal à l’aise.

    et je pense que ce n’est pas seulement une question d’éducation publique, sociale, politique, mais aussi d’éducation privée, d’éducation tout court.

    j’ai une copine qui laisse parfois ses enfants sans occupation. et qui répond à « maman je m’ennuie » par « mon chéri, dans la vie quand on s’ennuie il faut apprendre à se trouver soi-même une occupation. tu as une chambre remplie de jouets, des crayons, des feuilles, choisis ton activité, et apprend à t’occuper. »

    combien de parents sont capables d’affronter ainsi leurs enfants? de leur apprendre à penser par eux-mêmes et à être indépendants?
    pas beaucoup…

    et le reste découle de ça…
    dès qu’un enfant est en quête de stimulation, d’occupation, on le colle devant la télé. tiens, papa disney, marqueting et dollar feront ton éducation. la vérité sort de la télé.

  3. Tu prêches un convaincu évidemment, ma fille a vécu son enfance sans télé (jusqu’à 6 ou 7 ans) seulement un lecteur vhs pour voir ses dessins animés et sa mère (puis moi quand je suis arrivé dans sa vie) s’est toujours attachée à éduquer sa curiosité et son autonomie.
    Elle a 22 ans maintenant et quand je vois l’équilibre, le gout de la vie et l’autonomie de pensée qu’elle a aujourd’hui je me dis que le pari a plutôt bien fonctionné 🙂

    Éduquer la curiosité est la base, le reste suit (gout de la recherche, de la démarche personnelle, puis naturellement développement de l’imagination et de la pensée personnelle puis de la responsabilité personnelle). En annexe l’ennui a son rôle, souvent plus important qu’on l’imagine.

  4. Hostile, dangereux, pervers et pervertissant tout…

    Même si c’est pour rien, ça vaut la peine d’essayer, il n’y a pas vraiment d’autre voie…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s