madame huitre a encore frappé

entendu en rendez-vous:

« c’est marrant, tu dis plein de choses sur toi sur facebook, sur les sites de rencontre, sur ton blog, dans les conversations réelles, mais si on y réfléchit bien, matériellement tu ne dis jamais rien de précis. nom, prénom, adresse, profession, limite si tu lèves le voile sur tes activités quotidiennes. c’est fait exprès, ou bien…? »

ben non, sherlock, tu vois bien que je le fais pas exprès, que c’est tout à fait par hasard si parmis moultes détails, j’omets toujours le seul qui pourrait renseigner valablement sur qui je suis, ce que je fais, etc.

blague à part, je ne le fais vraiment pas exprès. je suis simplement incapable de disserter sans me prendre la tête sur ma vie privé et mon intimité. ça en devient presque handicapant.

l’autre jour un ami d’un ami (les deux forts sympathiques, et le second les ayant déjà) m’a demandé mon numéro de téléphone et mon mél. j’ai eu du mal à les lui donner, et qui plus est, du mal à garder le sourire en le faisant. pour moi c’est une demande anormale. et quand j’en ai parlé à mon ami, il a ouvert des yeux grands comme des soucoupes (ce qui est la preuve qu’il n’avait pas remarqué mon malaise, donc que j’avais bien menti).

aujourd’hui, rendez-vous dans une association pour régler plein de choses totalement inintéressantes (vous voyez comment je fais pour détourner votre attention du « détail » que je ne dévoilerai pas?), et le monsieur fort utile à ma cause qui me reçoit glisse dans la conversation:

– vous avez repris des études? serait-ce indiscret de vous demander dans quoi vous vous êtes lancée?

ha ha ha! question directe! danger! danger! comment se défiler? bougez pas, je vais vous montrer:

– ah la laaa! dis-je, vous savez quoi? je crois que je vais me faire lobotomiser. parce que depuis toujours j’ai des idées farfelues sur ma façon de gérer ma vie, si je m’étais fait lobotomiser le cerveau à l’heure actuelle j’aurais une vie normale, pas de nouvelles études et aucun souci. en parlant de ça, comme je vous disais à propos de ce problème…

et je l’ai gentiment recadré sur le sujet qui nous occupait…

vous avez vu? elle a encore pas répondu la salope! et vous croyez que c’est la première fois? que ça s’improvise? que neni des clous! ceci est le fruit d’un long et incessant entrainement.

là où les choses se compliquent c’est que je ne suis pas totalement réfractaire au partage de mon intimité. j’ai juste besoin de plus de temps que la plupart des gens pour parler de moi à un(e) inconnu. quiconque le comprend et l’accepte sera mieux armé pour patienter et recevoir les informations que généralement je distribue au compte goutte. malheureusement la grande majorité des gens ne le comprennent pas, le vivent mal car ils prennent ma réaction pour un rejet. leur rejet. et souvent l’histoire s’arrête là.

justement ce monsieur, oui, celui de l’association de cet après-midi, ben il ne me déplaisait pas. je le trouvais même plutôt sympa et mignon. et je crois que même si nous sommes restés très affables tous les deux, il n’aura pas manqué de remarquer que finalement, je ne lui ai rien dit. ça me met mal à l’aise. je suis amenée à le revoir, et je n’ai pas envie de gérer une tension de suspicion de rejet.

franchement, arrêtez de poser des questions aux gens! s’ils ont envie ou besoin de vous parler, ils le feront. s’ils ne le font pas ils ont leurs raisons. quand on n’a pas envie d’entendre la réponse à une question, ou d’être confronté à un refus de répondre, ou de gérer les conséquences d’une réponse, il est parfois plus sage de ne pas la poser, cette question.

et non, je ne suis pas d’accord avec cet ex amant qui m’avait surnommée madame huitre: je n’ai simplement pas la même définition que vous de la « conversation anodine »…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s