soirée BDSM, la suite…

le lendemain de ma soirée BDSM, il m’est venu à l’esprit une chose toute bête…
ce soir là, j’ai fait joujou avec les instruments de torture d’une domina. instruments dont elle s’était servie sur son homme, soumis. je parle des fouets, d’une roulette avec des aiguilles dont je ne connais pas le nom, et d’une griffe en métal. il m’est venu à l’esprit que ces instruments piquaient, et pour le fouet, que le dos du soumis saignait presque (on a été très dures). et j’ai essayé ces choses sur mon bras…
quelle idiote!!!
HIV, hépatites B, C et D, eczéma, et j’en passe!!!
j’ai encore le temps (on a 48h) de prendre un traitement d’urgence contre le HIV.
me voilà aux urgences!!!
j’y ai passé 3h. je fais court parce que je vous avoue que je suis encore traumatisée par l’expérience…
le médecin me reçoit, me demande ce qui s’est passé…
(vous imaginez le récit? oui, ça a été joasse)
et il me demande: avez-vous saigné?
non. des rougeurs, oui, mais jusqu’au sang, non.
alors c’est bon, y’a pas de souci à vous faire. mais ne recommencez pas!
tu m’étonnes!!!
plus jamais je ne fais joujou avec des instruments qui tranchent, coupent, ou piquent, s’ils ne sont pas désinfectés!
en plus dans le club, il y avait des distributeurs de solution hydro-alcoolique (façon distributeurs de savon) partout, et je ne me suis même pas posé la question de la raison pour laquelle les propriétaires des lieux semblaient si soucieux d’hygiène!!! j’aurais pu désinfecter les instruments d’abord et je ne l’ai pas fait.
d’ailleurs je n’ai vu personne désinfecter quoi que ce soit!
bon. finalement plus de peur que de mal.
mais quel stress!
Publicités

2 réflexions sur “soirée BDSM, la suite…

  1. Oui, c\’est effectivement une des précautions essentielles à prendre dans ces lieux là. Ne pas jouer avec des instruments non désinfectés, même si la durée de vie des virus pas glop du tout est limité hors du corps de son hôte. On parle de 10mns pour le HIV.Certains fouets sont sans danger puisqu\’ils ne font que caresser, mais les autres instruments ne sont pas anodins.Dans un autre registre, ma dentiste m\’a demandé, le lendemain d\’une consultation, d\’aller faire un dépistage HIV et autres bestioles joyeuses aux urgences en urgence. Après mon départ de son cabinet elle s\’était piquée avec l\’un des instruments ayant servi à me soigner. Son assurance lui impose un traitement anti rétro-virus d\’un mois à titre préventif dans le cas où elle se blesse avec ses instruments et lorsque son patient ne veut pas faire le dépistage.Comme j\’avais accédé à sa demande et que le résultat était négatif j\’ai eu droit à une boite de chocolats. Un façon de fidéliser la clientèle. Sourire.Bisous

  2. je te jure…! la vie n\’est pas facile, miss patricia! à chaque pas nous devons faire attention, et nous ne pouvons avoir confiance en personne, ce qui est à mes yeux la chose la plus cruelle qui soit au monde. si les personnes malades faisaient attention aux autres, les virus ne se propageraient pas comme ça. tu ne peux pas aller faire joujou dans un club en te disant que tout le monde a fait attention pour SA part.le comportement que j\’ai eu n\’était dangereux pour personne, vu que je suis saine, pas de maladie.mais pour une personne comme moi, combien prennent des risques, ne font pas de dépistage, font joujou, laissent trainer des gouttes de leur sang, et basta. dans le meilleur des cas. le pire étant ceux qui se SAVENT malades et cherchent à en contaminer le plus possible…et que les autres se démerdent!nous vivons dans un monde de fou! 😦

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s