mon amant est une brute!

alors, je vous avais raconté quelques épisodes de notre relation, nos rencontres, et la façon dont il me traite…
 
hier soir, c’était la grande soirée de retrouvailles!!!
j’étais toute gaie, heureuse comme tout de le retrouver après ces longues journées de frustration! mais comme je vous l’avais dit, il avait lu mon blog, et il savait que je lui en voulais un peu de la façon dont il m’avait traitée quelques jours plus tôt, et surtout, il savait que j’étais très en manque de lui. donc, j’arrive…

je sonne à l’interphone, il m’ouvre, je monte, la porte était ouverte, j’entre…

là, il me prend dans ses bras, me colle au mur, soulève ma jupe, et me prend, là, dans l’entrée, avec la porte encore ouverte qu’il referme d’un coup de pied, alors que je suis encore étranglée par mon écharpe, emmitouflée sous mon manteau, et que je ne sais pas quoi faire de mon sac, qui finira sa course sur le sol, lamentablement, pendant qu’il me retourne, me plaque face contre le mur pour me prendre par derrière, debout, en me soufflant au creux de l’oreille "il paraît que je ne te fais pas assez l’amour… comme ça, c’est réglé, je suis sûr que pour ce soir au moins tu ne partiras pas frustrée…"

OOOOOkkkkaaaaayyyyyy! on ne me l’avait encore jamais faite, celle-là… franchement, quel cochon, vous croyez pas?

moi j’étais juste venue pour regarder grey’s anatomy, pas pour me faire investir l’anatomie! mais c’est pas grave. quelques minutes plus tard, nous voilà devant grey’s, enfin j’enlève mon manteau, je me mets à l’aise, et cette fois il me dit:
"bouge pas, regarde la télé tranquille, je te fais à manger!"
il est chou, hein? vous trouvez pas?
mais franchement, quel cochon, quand même…!

donc on regarde grey’s, on discute, on chahute, vient l’heure du dodo. ayant déjà payé de ma personne, je me pensais à l’abri d’une nouvelle attaque en traitre. je me trompais… à peine couchés voilà la brute qui monte à l’assaut. bon, je vais pas faire ma fière, je l’adore, donc j’adore faire l’amour avec lui, et il suffit qu’il me touche pour que je sois toute chaude prête à être dégustée. donc voilà, je soupire, je râle, je gémis, il frotte son joli corps contre le mien, ça m’excite, ça devient un peu bestial, j’aime bien…

ça se termine en levrette… hum!
j’aime bien, je lui tends mon postérieur, c’est délicieux, il se colle à moi, me prend, ahhh ça dure longtemps, il est bien dur au fond de moi, je gémis en serrant l’oreiller contre moi! le pied!

nous voilà essoufflés et alanguis l’un contre l’autre, et il me fait: "j’adore quand je te fais l’amour, et que tu es soumise…"

hum…
mon chéri, faudrait pas confondre, je me soumets, c’est vrai, à mes instincts bestiaux sexuels, oui, tout à fait, je suis totalement soumise au pénis, mais ça n’a rien à voir avec le porteur du pénis… comprends-tu…?

j’ai pas le temps de finir qu’il se met en peine de vérifier à nouveau à quel point je suis soumise au pénis et pas à son porteur…! trois fois il m’a fait manger le polochon!

c’est une brute!
et ce matin, on se douche tout ça, j’emmène toujours avec moi ma crème protectrice pour chatte ébouriffée, et il me dit
– c’est quoi ça?
je lui réponds que
– c’est pour protéger ma vulve après le traitement qu’elle a reçu!
– aspégic pour chatte fatiguée, quoi,
qu’il me répond!

moi qui suis si douce et si délicate! vous vous rendez compte?!!! quel mufle! je suis tellement malheureuse, toute bousculée par ce goujat, mais je l’aime trop, je l’ai dans la peau, je peux plus le quitter… aidez-moi! comment faire pour reprendre le dessus?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s