les rendez-vous manqués – deuxième version –

petite discussion douloureuse hier soir avec un contact que j’aurais pris grand plaisir à voir, enfin, en vrai.l’histoire est aussi courte que simple, on bavarde, sur l’instant, quand on est dans l’élan de la discussion – non je ne le chauffais pas – il insiste systématiquement pour que je vienne chez lui, là, tout de suite… il est charmant, on s’entend bien, et on décide qu’on doit absolument se voir, mais on ne peut jamais parce qu’il travaille et a bien plus d’activités que moi et moi je préfère prévoir les rencontres un peu à l’avance.

nous décidons de nous voir tard hier soir. je lui demande si ce ne sera pas dur pour lui de prendre la voiture pour venir à 30 minutes de paris, il me dit que non… la neige? pas de souci, il s’en fout… venir pour 23h ça fait tard par contre, et si c’est pour me voir 30 minutes… « on bavarde jusqu’à 2h du matin si tu veux, j’ai pas d’horaire, mon chéri est averti, je rentre quand je veux… »

ok donc, on se verra quand il aura fini ses activités de première partie de soirée…

il devait m’appeler avant de se mettre en route. je m’apprête – pas grand chose à faire pour voir une personne si tard dans la soirée, hein. il appelle enfin pour annuler. je suis fatigué, tu habites loin, il fait froid… tu ne veux pas venir, toi, et passer la nuit ici…?
ok.

je me dis ces choses toutes bêtes:
habiter loin l’un de l’autre, ça ne changera pas, donc ça sera toujours un problème.
le fait de se voir tard n’était motivé que par l’emploi du temps de ministre de l’intéressé, qui rentre chez lui systématiquement à 22h, ou presque.
la neige n’est pas apparue par enchantement entre 19h et 23h. elle était là, et ça ne semblait pas l’emmerder, quelques heures avant quand nous avons prévu de nous voir, et qu’il insistait tant pour enfin passer quelques heures en réel avec moi.

comme à cause de son boulot il avait déjà annulé un rendez-vous, j’en déduis qu’à l’avenir chaque rencontre avec cet homme sera problématique. je décide donc de couper court, même si je le trouve VRAIMENT sympathique, cultivé, et charmant. je ne suis pas fan de frustration. avoir un beau gâteau derrière une vitrine en sachant que je ne pourrai jamais le manger, moi, ça ne m’amuse pas. aussi beau qu’il soit, je vais lui préférer une bête tarte aux pommes, qui elle, sera sur ma table aussi souvent que je le désire. la vie c’est simple, il suffit de le vouloir.

il était fâché, et pas du tout d’accord avec moi. je devrais faire preuve de patience d’après lui, et arranger un rendez-vous plus tard (mais quand? quand on a un emploi du temps comme le sien…?).
j’étais fâchée aussi, mais pas pour les mêmes raisons que lui. je n’aime pas qu’on me fasse courir. et quand je m’engage à faire quelque chose, je le fais. en face d’une personne qui change d’avis toutes les 3 secondes, j’ai toujours l’impression qu’on me prend pour une conne, et je me demande toujours si vous êtes capables de faire des choix!!!

on en est donc restés là, poliment, mais froidement. et je suis certaine qu’il était aussi énervé que moi après avoir raccroché.et vous, vous auriez fait quoi?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s