mauvaise soirée… enfin au début!

hier… soirée libertine… soirée rattage, je devrais dire!!!donc, on avait rendez-vous pour passer la soirée au mooncity. on devait être 6. 18h premier désistement, cause imprévue. moi j’y vais, tranquille, même si j’ai quelques soucis de santé (rien de grave) mais bon, je me disais, tu les fais chier avec ça depuis plus d’un mois, ça serait pas cool d’annuler. je suis en retard parce que… eh oui, comme par hasard, pour une fois que je décide de faire une soirée, hier, c’était jour de grève!

je reçois un coup de fil.
je suis dans les embouteillages (bien sûr, jour de grève signifie tout le monde a pris sa voiture, donc du coup, personne n’avance), ça fait 1h je suis coincée là, je rentre »…

ok, tant pis, c’est pas grave…

je continue mon petit bonhomme de chemin.
coup de fil à ma copine qui me dit:
– il est 20h, j’arrive en vue du bar, si y’a du monde je t’appelle.
je lui fais:
– non non, il n’y aura qu’une personne, y’en a deux qui ne viennent plus et la dernière avait prévenu qu’elle serait en retard. mais steuplait, essaie de le retrouver!
– ok!

là, je me dis que, comme une conne () j’ai oublié de demander le numéro de téléphone du seul invité que je ne connaissais pas, parce que, du coup, j’ai celui de tout le monde, j’en oublie les règles de base des rencontres!!! ah mais à ma décharge, je suis pas dans mon état normal, promis, je suis un peu fatiguée en ce moment…

je continue mon petit bonhomme de chemin. coup de fil de ma copine. je décroche:
– écoute… je viens de demander à quelqu’un qui était tout seul s’il attendait quelqu’un et… il m’a prise pour une pute. je sais qu’on est à pigalles, mais quand même! je crois que je vais arrêter là!
j’explose de rires.
– ouai t’as raison, laisse tomber. je fais aussi vite que je peux, et je chercherai moi-même en arrivant.

ok, 20h15 j’arrive. j’embrasse ma copine, je cherche des yeux des messieurs esseulés, je fais le tour du bar, dehors, dedans, à part un monsieur tout seul qui pianote sur son ordinateur (hem peu de chance que ça lui, on n’emmène pas son ordi pour aller dans un club, si? et puis, il a pas de barbe!) personne ne semble attendre quelqu’un. je ressors.

20H30, coup de fil du dernier invité:
– écoute, ma réunion a été repoussée d’une heure, je sors à peine du boulot, il y a des embouteillages partout. je te rappelle dans une demi heure, et si j’ai pas avancé, je viens pas.
– ok.

ma copine et moi on se regarde.
– bon, ben, on dirait qu’on va passer la soirée toutes les deux.
– pas de souci, me dit-elle, toute façon j’ai plein de choses à te raconter!
– on fait quoi? du coup, on n’est plus obligées d’aller au mooncity…
– je m’en fous, c’est comme tu veux. à 12€ l’entrée, qu’on mange ici ou là-bas, ça ne change pas grand chose.
– bon, alors on mange là-bas, comme ça, on se sera fait une soirée sympa quand même!

elle commence à me raconter ses bobos, me demande les miens, parce que bon, elle savait que j’étais pas en forme, on rigole, on se met en route. arrivée au mooncity, blabla dans l’entrée, et le téléphone sonne.
– désolée, j’ai fait 1km en 30min, j’arrête ici. désolée de te laisser tomber.
– pas de problème. rentre bien, on refera ça une autre fois.

on entre donc, et à peine dedans, le buffet ouvre! chouette, on avait faim! et c’était très bon!!! pendant et après manger, on blablate. puis ma copine me fait:
– je vais dans le jacuzzi. tu viens?
– non non, mais je vais t’accompagner.

je l’accompagne, je reste sur les marches, on discute. puis je la laisse et je retourne m’assoir. elle me rejoint quelques minutes plus tard.
– si on prenait nos boissons?
ok, on va au bar, et là, je me mets à embêter le barman, pauvre olivier! t’inquiète pas, je viens pas souvent! on discute avec un couple, puis deux, et de ces conversations il ressort ceci:

pourquoi deux charmantes jeunes femmes viennent-elles seules dans un club si elles ne « consomment » pas?

et franchement, je vous la pose aussi, cette question!

moi qui voulais rentrer tôt, ma copine me force (si si) à attendre 23h pour avoir le buffet de gâteaux. ok, j’attends avec elle, c’est olivier qui a payé les pots cassés.

23h les desserts. miam, un bon gâteau au chocolat!!!
ensuite on se rhabille, et on rentre. du coup, j’étais chez moi à presque une heure du matin, moi qui ne voulais pas me fatiguer hier!

j’arrive à la maison, je consulte mes messages. et mon contact manqué m’écrit qu’il m’a attendue presque une heure, et qu’il est furieux! (tu m’étonnes). mais on était bien là, et je suis désolée, et oui, j’étais un peu en retard, c’est vrai, mais hier c’était grève et je suis sur la ligne A. j’y suis pour rien.

drôle de soirée, hein?
trop bizarre…

allez, un petit chocolat chaud, et au lit!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s