expérience homosexuelle

l’autre jour, je demande à mon chéri:

"si je rencontre une femme qui me plait, est-ce que j’ai le droit de la prendre pour amante?"

il lève un sourcil, et me fait:

"bien sûr! j’accepte déjà que tu rencontres des hommes, alors une femme…!"

c’est marrant ça…
parce que, pour moi, c’est pire.

on s’identifie obligatoirement à l’objet du désir de l’autre. il aime telle femme, qu’a-t-elle de plus que moi, ou simplement de différent?

il aime un homme, je suis désemparée. comment lui donner, moi, ce qu’il désire? je ne peux pas, donc, à terme, il va fatalement m’échaper. suis-je prête à accepter cet abandon? si je ne le suis pas, cette préférence homosexuelle va me faire très mal.

il aime les trans, les trav, etc.
que cherche-t-il exactement? est-ce juste une recherche d’image? (apparence) ou une recherche d’un être qui ne soit ni un homme, ni une femme?

en quoi est-ce encore plus douloureux?
une autre femme, je sais parce que je le vois en quoi je ne suis pas comme elle, depuis toute petite les filles se comparent, c’est un exercice que je sais faire.

un autre homme c’est plus douloureux parce que je sais que je ne suis pas comparable. il est ce que je ne suis pas.

un trans je ne sais même pas à quoi me comparer. la notion de trans est floue, elle dépend de l’étape de transformation à laquelle le trans se trouve, certains ne finissent jamais leur transformation et restent "entre deux sexes". je suis une femme, mais comment me comparer à une personne qui a certains de mes caractères et certains caractères masculins? ce n’est ni comparable, ni pas comparable.

le degré de "gravité" se mesure au degré de complexité de la réflexion, et de la remise en question. plus la situation nous sera peu familière et perturbante, plus on se sentira perdue et plus on en souffrira.

 
j’oublie que quand on n’est pas satisfait de sa relation c’est parce que l’Autre ne nous apporte pas ce qu’on attend : soit Il se trompe en attendant tout de nous, ou en attendant de nous quelque chose dont on ne dispose pas et donc qu’on ne peut pas lui donner, ou Il attend "légitimement" quelque chose qu’on ne veut pas lui donner (dans ce cas on est responsable de son insatisfaction). 
 
j’oublie que dans tous ces cas la présence d’un amant, homme, femme, ou trans, n’est qu’accessoire à la faillite d’un couple.

et vous? vous l’auriez pris comment?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s