c’est « quoi » une pipe bien faite?

ce sera le pendant de ce billet ; c’est quoi un cunni bien fait?
c’est "quoi" une pipe bien faite, donc?

1 – ne jamais commencer une fellation de but en blanc, j’arrive, je me mets à genoux, je déballe popol, je suce. SAUF, si on est très excitée, et qu’on sait qu’on va surprendre son partenaire qui n’a pas l’habitude d’être traité comme ça. n’en faites pas une habitude, ça jouerait contre vous.
ne vous lancez pas non plus dans une fellation si vous n’en avez pas VRAIMENT envie. vous croyez que ça ne se sent pas, mais ça se sent. la meilleure pipe c’est celle qu’on a viscéralement envie de faire.

2 – approcher le corps de son partenaire comme on entre dans une église. vous ÊTES en esprit là où est votre corps, et vous êtes à ce que vous faites. je ne parle pas de concentration, je parle de ce que vous allez projeter de vous-même dans votre partenaire.

choisissez de préférence des moments étonnants (devant la télé) pour faire votre fellation. si elle n’est pas attendue, elle n’en sera que meilleure! eh oui…! très appréciées par les hommes, les pipes nocturnes (il dort vous le réveillez avec une pipe) et matinales (il est déjà en érection, y’a pu qu’à).

commencez par l’embrasser, lui caresser le visage, établir un "contact visuel" entre lui et vous et jouer avec lui, en toute complicité. ce n’est pas à sa bite que vous allez faire une gâterie, c’est à lui.

déhabillez-le lentement, en l’effeuillant, goûtez les parties de son corps que vous dévoilez une à une, la peau est sensible partout, embrassez-le et léchez-le (je n’ai pas dit "bavez", la peau doit rester sèche ou à peine humide après) partout. je parle du corps, pas du sexe.

faites attention à 3 parties de son corps: sa poitrine surtout s’il est sensible des tétons (sinon faites-en abstraction sans insister) son ventre pubis compris, et l’intérieur de ses cuisses.

choisissez la position dans laquelle vous lui ferez sa douceur (à genoux, couché(e), ou attachez-le). la position n’est pas significative d’une domination, sauf si vous le voulez. n’oubliez pas que vous avez vos dents autour de son gland… quand vous serez à l’aise avec cette idée, vous saurez en jouer aussi.
variez cette position d’une fellation à une autre.

3 – approcher son sexe comme on entre dans une église.
n’y allez pas avec l’entousiasme de la jeunesse. comme avec le corps, le contact avec le sexe doit se faire en douceur. regardez-le, et tant mieux si ça le gêne. être exposé à une personne qu’on ne connait pas fait partie du plaisir du sexe oral. sinon ça ne serait pas si drôle.

sentez-le (comme un bon vin, avant d’y mettre la bouche, toujours y mettre le nez). et tant mieux si ça le gêne. sentez son gland (même si ça sent fort, tant pis pour vous – c’est mon moi sadique qui parle), sentez aussi ses testicules, c’est là que vous trouverez la vraie odeur de votre quatre heure. mettez-vous en plein la louche, avec gourmandise.

ensuite embrassez sa verge, pas le gland, non non, le corps du pénis. embrassez-le, effleurez-le avec le bout de la langue, jouez avec lui. continuez la caresse sur les testicules et jusque sur la partie entre les testicules et l’anus (là-dessous se cache la prostate, que vous pouvez titiller en appuyant sur cette partie avec vos doigts, en douceur, mais fermement).

4 – en principe à ce stade, votre amant est cuit comme un tropézien sur une plage au mois d’août. je suis prête à parier qu’il ne pense qu’à cette partie de lui qui se situe entre ses jambes, qu’il bave abondamment (s’il a tendance à secréter du liquide séminal), et qu’il soupire à chaque caresse.

c’est le moment de lui donner l’estocade.

enfournez le gland sans préavis et sans délicatesse aucune. cette mise en bouche sera accueillie par un "han!" plein de plaisir et de reconnaissance! ici, vous devrez faire attention quelques détails;

5 – adaptez votre caresse à l’homme que vous sucez:
s’il est jeune, allez-y doucement, et inversement, s’il est vieux, arrimez-vous ardemment à la tâche,
s’il est circoncis il sera moins sensible (frottements des vêtements incessants sur le gland) donc vous pourrez y aller plus fort, s’il n’est pas circoncis, son gland sera plus sensible, donc des caresses plus douces,
s’il est bien monté, voire même très bien monté, convenez avec lui qu’il aura le droit de bouger ou non, si vous avez peur qu’il vous étouffe avec son pénis (si si, j’en connais). certaines femmes aiment qu’on "baise" leur bouche comme un vagin ou un anus, en gorge profonde ou pas, c’est votre choix, précisez-le avant la fellation, au pire vous pouvez placer votre main à la distance à laquelle vous voulez arrêter votre bouche,

6 – faites durer la fellation. si l’excitation monte, ralentissez, puis recommencez à titiller votre partenaire jusqu’à ce qu’il en tremble, et là arrêtez-vous et regardez-le souffrir…

pour la caresse, sachez concentrer vos efforts sur la couronne du gland, le frein, et le méat,
vous pouvez vous laisser guider par le propriétaire de l’engin,
vous pouvez vous servir de votre langue et de vos lèvres en caresses diverses et variées (aspiration, léchage, caresses, va et vient, frétillements de la langue),
vous pouvez le masturber en mettant votre main juste devant vos lèvres,
vous pouvez le sucer goulument,
vous pouvez souffler sur le pénis humide (froid) puis le gober à nouveau (chaud),
laisser glisser le gland sur le côté, le long de la joue,
faire une branlette espagnole (masturber le pénis entre vos seins, ne pas oublier de lécher le gland de votre partenaire à chaque fois qu’il réapparaît entre vos seins),
faire une gorge profonde (le laisser "baiser" votre bouche en prenant votre tête entre ses mains, attention à la nausée),
savoir que s’il accompagne le mouvement avec les hanches, il a probablement envie d’une caresse plus ferme (plus fort, plus vite),
ajouter des saveurs (aliments et boissons en tout genre),

à éviter:
ne pas mettre les dents. sauf pour jouer! si si! mais dou-ce-ment!
ne pas tirer en arrière la peau du pénis, ça fait mal!
salivez abondamment et couvrez-en le pénis. la caresse humide est agréable et douce, et c’est ce qu’on recherche.
ne pas sucer trop fort, ça insensibilise et au final il n’arrivera plus à jouir,
si vous décidez de promener vos mains en même temps, caressez tout le corps sans se focaliser sur les tétons ou l’anus, ou alors autant laisser les mains sur le pénis,
certains hommes préfèrent les fellations sur un rythme régulier, d’autres c’est l’inverse. il vaut mieux demander avant.

ce moment est un moment hors du temps et de l’espace. vous êtes deux au monde, et vous resterez deux au monde jusqu’au bout, faites durer ce moment magique,

7 – vous pouvez choisir de compléter la caresse par une stimulation de la prostate. certains hommes ne peuvent jouir qu’ainsi, d’autres détestent, d’autres enfin sont curieux de la caresse, sans en être dépendants. là aussi il vaut mieux être d’accord d’abord, ne le faites que sur demande, ou après vous être assuré que la caresse ne gêne pas votre partenaire. comment trouver la prostate? enfoncer un doigt bien lubrifié en douceur, ne forcez pas, faites coulisser le doigt jusqu’à ce que l’anus s’assouplisse et ne résiste plus à la pénétration. enfoncez un second doigt si vous voulez et pouvez, la méthode est identique. ensuite recourbez vos doigts comme pour dire "viens" et caressez à 3-6cm de l’entrée, les plus dégourdis reconnaîtrons la forme de la prostate, grosse comme la moitié d’une noix. caressez cette noix, le plaisir vient de là,

8 – utilisez vos mains, et tous les moyens de stimulation que vous avez à votre disposition.
n’hésitez pas à abandonner le gland pour caresser d’autres parties de son corps (sucer les testicules, lécher l’intérieur des cuisses, masser toute la région génitale, le griffer) avant de revenir au gland,
n’hésitez pas à utiliser des accessoires (anneau de pénis vibrant, plug anal),caressez le ventre, les cuisses, surtout l’intérieur des cuisses, les testicules et le pénis,
regardez-le dans les yeux avec un air provocant, ça le chavirera,
utilisez des objets (de la fourrure, des foulards pour stimuler sa peau dans des caresses affolantes),
faites-lui sentir que son pénis est la 7ème merveille du monde,

9 – avaler ou ne pas avaler là est la question.
vous pouvez choisir de cesser là la fellation et de finir en pénétration (anale ou vaginale, on vous laisse juge), ou en masturbation, et dans ce cas vous pouvez finir cette masturbation sur le corps, visage – si pas d’IST -, fesses, seins, etc.,
si vous choisissez de continuer, il est important de laisser jouir votre partenaire dans votre bouche, pour qu’il ne soit pas coupé dans son plaisir. mais avaler ou non ne change rien (à part un plaisir psychologique sur lequel je ne discuterai pas ici),
vous pouvez recueillir la semence et la lui rendre dans un baiser qu’on appelle indien,
vous pouvez recracher discrètement dans une serviette,
mais si vous avalez, avalez avec plaisir et que ça se voie. c’est sans discussion,
prolongez les caresses buccales et la ballade des mains après l’orgasme. le plaisir qui en découle peut conduire à un deuxième orgasme, encore plus violent et plus puissant que le premier.

bref, ne vous forcez pas, ni à laisser jouir dans votre bouche, ni à avaler, faites comme ça vous arrange, rappelez-vous, la meilleure pipe est celle qui est faite avec envie, votre envie est votre meilleur atout, sauvegardez-la à tout prix.

sources (hem!) à part la mienne (hem!):
tiber922, sweetlife77, félinaire, 95bobby et caro91 qui ont participé directement sur mon blog, et ces billets réservés aux plus de 18 ans:
Hunger for the flesh blys
La fellation dans le boudoir VisiteuseDuSoir
Sacré nom d’une pipe en bois ! on_joue_ensemble
pompier d’enfer christinlyon
Amuse bouche et La bouche pleine Gntillhom

Publicités

3 réflexions sur “c’est « quoi » une pipe bien faite?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s