expérience de massage

alors ce midi je suis allée me faire masser dans un institut spécialisé, et j’ai été l’heureuse cliente d’un joli masseur à la peau mate, de taille plutôt petite, les yeux bleus assez impressionnants…bref, le massage se passe bien, et j’ai l’impression de ressentir comme une attirance qui s’installe entre le masseur et moi. et là je me dis, « ma chérie, c’est pas parce que c’est un mec qu’il faut absolument qu’il y ait quelque chose de sexuel qui se passe entre toi et lui. calme-toi!!! »donc me voilà à imaginer dans ma tête que je suis massée par une femme. et ça marche, je me calme, je prends les choses d’une façon plus neutre. jusqu’à ce qu’à un moment, il se déplace pour me masser le cou, passe à côté de moi, effleure mon coude au passage (oui mon bras dépassait un peu) avec son pénis en érection.

eh oui… il était face à moi, et j’ai touché quelque chose de dur et de vertical sur son ventre. pas de doute, mon masseur avait la trique! quand je pense que je me suis traitée de vicieuse, et que je le plaignais (bah oui, des nanas, il en voit défiler des dizaines par jour, si chacune d’elles lui font des avances… bonjour la journée de boulot, quoi!). ça a été rapide (même pas une demi-seconde) il s’est reculé tout de suite, mais j’avais senti.

j’étais contente de lui plaire, parce qu’il me plaisait aussi. mais c’est toujours dommage quand les sentiments (envie, désir, joie, peine, stress) viennent troubler un massage.

en principe quand on masse on fait don de soi, on ne prend rien (le plaisir sexuel de toucher l’autre en principe on doit en faire abstraction). et c’est ce que je reprocherais le plus aux hommes (j’ai l’impression qu’ils ont plus de mal que les femmes à comprendre ça). un homme qui masse se défait difficilement du plaisir qu’il peut prendre à toucher l’autre. en principe au milieu d’un massage on fait abstraction de la personne qu’on masse.

les lois du désir ne reprennent leurs droits qu’après.

mais bon… faut croire que parfois, même un masseur pro, est soumis à ce que son corps lui dit… ah… et du coup, j’ai la peau toute douce, là, tout de suite… et je suis toute parfumée à l’huile de massage au bois de sental… délicieux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s