le savoir aimer!

comment définir l’amour…?je pensais commencer par ce qu’il n’est pas, mais il y a tant de choses qu’il n’est pas que je vais faire court et parler de ce qu’il est.

pour moi.

pour moi donc, l’amour est un sentiment lumineux.
exit les sentiments et sensations sombres que nous inspirent certaines personnes, aussi fort qu’on les désire, qu’on veut les posséder, et donc qu’on croit les aimer.

pour moi une personne m’aime quand elle extirpe de moi le meilleur que je puisse donner. l’énergie de lui sourire à elle alors que je ne me sourirais même pas à moi-même, la volonté d’atteindre un but pour elle, alors que je n’y penserais même pas pour moi, la certitude dans ses yeux que je suis la meilleure, alors que je doute de moi.

je sais que ce sentiment est vrai, profond, réel, quand sa seule existence me pousse à me dépasser pour lui faire honneur. son existence seule m’oblige à faire de ma vie un piédestal assez haut pour que ce sentiment puisse être vu de plus loin que l’horizon…

voilà ce qu’est l’amour pour moi.

je suis une grande amoureuse, très naturellement, et depuis toujours, l’amour a une place privilégiée dans mon coeur et dans ma vie. je suis prête à lui consacrer tout mon temps et toute mon énergie. oui, rien que ça. je suis, à cause de ça je crois, dotée d’une boussole à sentiments. c’est vraiment, mais alors vraiment, très difficile de me faire prendre des vessies pour des lanternes.

il y a sur terre, sur ce site et ailleurs, une énorme quantité de gens qui ont une définition de l’amour malsaine, déformée, malformée. et ces gens essayent parfois de m’imposer leur vision de l’amour et de la relation entre une femme (moi) et un homme (eux). et certains d’entre eux n’ont pas eu honte de me proposer une bouillie abjecte et glauque d’obscurité alors que j’évolue en pleine lumière…

alors que je vis dans un univers où l’amour est respect de l’autre (vivre et laisser vivre si décidément on ne se rejoint pas), alors que je vis dans un univers où l’amour est protection de l’autre (je t’accompagne jusqu’à ton rendez-vous, même si ce n’est pas moi que tu vois, parce que je veux être sûr qu’il ne t’arrivera rien) alors que je vis dans un univers où quand on m’aime on me donne tout.

il faut réfléchir à ce que vos sentiments apportent dans votre vie. réfléchir à ce que l’amour qu’on croit ressentir, donner, ou recevoir, apporte à notre vie. si cet apport est négatif, il y a peu de chance que ce sentiment soit de l’amour. en maquillant ces sentiments glauques en amour, on insulte l’amour. et ça me fatigue.

j’ai connu aussi des hommes qui ont beaucoup souffert entre les bras de… comment je pourrais appeler ça? c’est vrai que le macho de base va ignorer sa femme et se comporter avec elle en propriétaire, mais la femme ignoble de base, elle, aime torturer. vraiment. et tous les prétextes sont bons.je ne sais pas quel est le pire.

j’ai vu de tout, quelque chose d’équivalent aux mecs (je te laisse t’occuper de la maison et des enfants, et tu peux rêver si tu espères une partie de jambes en l’air, et à côté de ça, j’ai un amant – ou plusieurs d’ailleurs)

tout comme quelque chose d’absolument ignoble (pas de sexe bien sûr, mais tu n’auras pas de vie privée non plus, je fous en l’air ton travail, j’efface tes messages – mails messages téléphoniques carnet d’adresse effacés – je casse ou brûle tes équipements, et si tu essaies de te défendre, je te fais un tel scandale public que ça te rentre immédiatement dans ta coquille)

et la pire version que j’aie vu… mon dieu, j’en ai été effarée! le pauvre homme vivait très bien avec sa femme, sans enfant, jusqu’à ce qu’il leur prenne l’idée de faire un enfant. à partir de là, rien ne va plus, et il est clair que leur mariage qui fonctionnait bien à deux, ne fonctionne plus du tout à 3. IL décide de mettre fin à leur relation, contre l’avis de madame.

un soir elle lui fait le coup du « faisons l’amour une dernière fois ». il cède. elle retombe enceinte. il apprendra plus tard qu’elle lui avait tendu un piège. il se retrouve le père contre son gré de deux enfants. à partir de là, il décide de l’aider à la maison, jusqu’à l’arrivée du dernier, puis de partir. mais chambre à part obligatoire. jusqu’à 3 mois après la venue du bébé, elle espérait qu’il reviendrait avec elle. à la seconde où elle réalise que non, elle le fout dehors. dans la seconde. il se retrouve dehors avec arme et bagages, sans nulle part où aller.

et à partir de là, c’est la guerre.
quand il vient chercher ses enfants, elle l’attend à poils dans le salon, et le provoque, tout en lui faisant bien comprendre que « tous ces trésors ne sont plus à toi ». chaque passage de garde des gosses est l’occasion d’une scène mémorable. qu’il essaie seulement de reconstruire sa vie avec une autre, et elle le prive de ses enfants.

bref, tout ça pour dire que le pire existe dans les deux genres.
tout ça pour dire aussi que ma conception de l’amour n’est valable que dans les couples où on s’aime vraiment. j’entends par là que l’amour qu’on ressent pour l’autre nous empêche de lui faire du mal, et réciproquement.

je crois simplement que les gens ne savent pas aimer. parce que les gens sont prêts à accepter les bons côtés du sentiment amoureux (le plaisir et le plannage permanent pendant tout le temps que ça dure) mais refusent absolument d’en accepter les mauvais côtés: être responsable du bonheur de l’autre, et agir pour deux plutôt que pour soi-même, en gros ne pas être égoïste. en gros, c’est comme si je disais « j’aime le poisson (à manger), mais qu’il montre seulement une arrête, et je lui ferai une guerre de tous les instants! » et que je sois prête le jour où je rencontre une arrête dans mon assiette à tuer tous les poissons des océans.

c’est simplement hallucinant.
alors à quoi ça tient? est-ce qu’on devrait, ou pourrait faire des cours de savoir aimer? parce qu’à mon sens, il y en a qui en auraient sacrément besoin!!!

sans compter que ces mêmes personnes qui n’acceptent pas les règles de l’amour font des enfants, et leur montrent leur mauvais exemple. comment ces mêmes enfants pourraient avoir des relations amoureuses positives après l’exemple qu’ils en ont vu?

ce sont des catastrophes en chaine, qui se répètent ainsi depuis sans doute des siècles, génération après génération…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s