dans sa tête après plusieurs relations…

je me trompe sans doute, mais, après lecture de plusieurs blogs, profils, et des conversations avec plein d’hommes, j’ai eu hier une illumination.
dans la tranche de la vingtaine, j’ai l’impression que les premiers pas dans les relations de couple sont un peu plus traumatisantes pour les femmes que pour les hommes. elles avancent doucement, avec précaution, et le moindre bobo est l’occasion d’un drame en 3 actes, alors qu’eux foncent comme des taurillons dans un pré, oubliant aussitôt ou presque les bobos de la vie.
dans la tranche de la trentaine, les hommes commencent à se prendre ce qu’ils considèrent comme leurs premières grosses claques (divorce), alors qu’en général, les femmes vivent mieux ces divorces. j’ajouterais à ça mon expérience personnelle: adolescente je souffrais pour un rien. mes premières ruptures ont été les plus sanglantes. avec le temps, je me suis endurcie. j’ai l’impression que c’est le cheminement de la plupart des femmes.bref, l’équilibre commence à se faire.

arrive la tranche de la quarantaine, et là, la balance penche carrément dans l’autre sens. les expériences douloureuses poussent les femmes à prendre du recul, et les endurcissent. mais elles continuent à aller de l’avant. par contre les hommes se prennent de plus en plus durement les coups dans la figure. et ils se renferment de plus en plus.

ce qui fait que si on parle à une femme célibataire et plusieurs fois divorcée de quarante ans, elle verra l’avenir avec plus de sérénité qu’un homme qui a le même parcours.

on se rate. c’est crétin, c’est idiot, mais on se rate, en fait.
quand les femmes sont jeunes, elles se livrent facilement, et elles ont en face d’elles des hommes qui ne veulent que des relations de surface. elles en souffrent, finissent par s’endurcir… et prennent les choses en surface.

pendant ce temps les hommes décident de s’assagir, et de se livrer plus dans leurs nouvelles relations. mais ils se retrouvent forcément face à des femmes plus aguerries. et parce qu’elles gardent du recul, les relations suivantes deviennent un peu plus traumatisantes pour les hommes que pour les femmes.

j’aimerais savoir si c’est aussi l’impression que vous avez…? parce que… quand on parle à un homme qui a un lourd passé, il est vraiment aigri. il est amer, revenchard, sur la défensive. quand on parle à une femme qui en a vu d’autres, j’ai l’impression qu’elle est plus encline à donner sa chance au nouvel arrivant. (mais bon, j’avoue que je n’ai pas parlé avec beaucoup de femmes hein…)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s