ce n’est pas encore le printemps et je suis déjà amoureuse

les jours rallongent, chouette!
le soleil pointe plus que le bout de son nez, il fait chaud (je ne supporte plus mon manteau), les gens sont plus détendus, et si je regarde attentivement, les oiseaux ont commencé leurs parades nuptiales (et pas seulement les oiseaux).

pour moi le printemps est une période sacrée. il ne s’agit pas seulement de la période de mon anniversaire, même si ça y contribue. il s’agit d’une saison dans laquelle je me sens bien, parce que c’est la saison de tous les possibles. un renouveau. une renaissance. on oublie les affres de l’hiver, la déprime, le ciel si sombre et gris, la grisaille qui gagne tout, et on dit bonjour à la lumière, les couleurs, la vie quoi!

au printemps plus ou moins rapidement un sentiment étrange me gagne: je suis amoureuse. pas vraiment amoureuse de quelqu’un en particulier, non, je suis dans un état amoureux permanent. je suis amoureuse de moi, des gens, de la vie, de la nature qui renaît, du bleu du ciel que je redécouvre, des animaux, de l’eau, de la pluie printannière qui me surprend dans ma balade, de l’univers!

je suis amoureuse, et chaque détail de la vie me comble, de désir, d’amour, de plaisir, de bien-être… je suis positivement shootée au zen.

vous avez déjà vu à quel point c’est beau un arbre couvert de bourgeons? et les abeilles qui butinent, c’est pas excitant, des abeilles qui butinent? vous n’aimeriez pas, vous, être une fleur, et sentir toute la journée une armée d’abeilles qui vous passent sur le corps? qui vous caressent de leurs pattes veloutées? qui vous titillent le pistil?

au printemps je deviens hyper sensible, je passe mes journées avec une culotte humide, et je rentre toute excitée chaque jour pour me jeter dans les bras de mon mari et lui faire l’amour encore et encore…

au printemps je suis un vrai coeur d’artichaud. je tombe amoureuse à peu près toutes les semaines, et chaque fois c’est le grand amour, je tombe en pamoison…

j’ai la constance affective d’un papillon…
mais qu’importe, c’est si bon!

tout ça pour dire que moins qu’un amant de cul, là, ce sont les amants de coeur qui seront de saison. si vous savez aimer avec légèreté un papillon butineur, je vous invite à prendre contact avec moi.

c’est LE moment!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s