petite conversation avec mon amant…

(…)
moi: alors quand je t’ai demandé de me dire "je t’aime" la première fois, tu as eu peur?
lui: oui.
moi: pourquoi?
lui: je ne sais pas.
moi: c’était pourtant une blague… tu te rends compte que depuis lors tu me dis très sérieusement que tu m’aimes à longueur de journée?
lui: je sais. ne me demande pas, je ne pourrai pas te répondre. (…)
 
(s’en est suivi une très longue conversation sur le ton amoureux, où il m’a couverte de "je t’aime"… très tendres, très doux…)

il n’y a presque rien de changé par rapport à nos débuts, d’ailleurs je le connais très peu. notre entente a été immédiate et spontannée, un genre de coup de foudre virtuel. mais pourtant, au premier abord, il a eu peur de dire des mots qu’il pensait sans doute déjà un peu, et qu’après coup, juste quelques heures après, le lendemain, il me disait tout à fait…

ça me fascine cette peur du sentiment… y’a pas à dire, ça me fascine… c’est vraiment l’art et la manière de se gâcher la vie à peu de frais et sans raison aucune. cet homme est pourtant très courageux. il n’a pas fui quand j’ai exigé une déclaration d’amour factice (beaucoup auraient disparu sans laisser d’adresse après ça) et surtout, il a réfléchi à ce que je lui disais, et il s’est débarrassé de sa peur.

d’où nous vient cette peur viscérale du sentiment? où l’apprend-t-on? pourquoi l’accepte-t-on comme raisonnable?

est-ce honteux d’aimer? ça nous vient de cet âge où, en école primaire pour la première fois, on refuse le baiser de maman, on refuse de montrer qu’on l’aime, et qu’on en est aimé parce que ça fait rire les copains?

pourquoi ça fait rire les copains?

n’est-ce pas plutôt l’expression de la jalousie? jalousie de ceux qui ne reçoivent pas de bisous et qui voient leurs copains de classe en être couverts… ceux qui ne savent pas quoi faire pour stopper ces ébats qui leur font mal… et qui prennent le parti de se moquer de ceux qui ont de la chance…?

aimer et être aimé(e) c’est LA plus belle chose qu’on puisse faire sur terre. je ne comprends pas pourquoi on s’en protège… je peux comprendre qu’à 12 ans on se laisse manipuler par les copains, mais pas à 20 ans…

je peux comprendre aussi qu’on ait peur de souffrir, mais aimer ne fait pas souffrir. sinon personne ne voudrait aimer.

bien sûr dans une relation amoureuse il y a aussi la rupture, mais il n’y a pas que ça. il y a la rencontre, les émois, les jours, les mois, les années où on ne vit plus, parce qu’on planne… ensuite seulement il y a la rupture. mais l’amour ne se résume pas à ça.

ça serait comme si je disais "je n’aime pas le vin, parce que la lie est trop amère". d’abord tous les vins n’ont pas une lie, et toutes les lies ne sont pas amères, ensuite on n’est pas obligés de boire son vin jusqu’à la lie, enfin, même bue et amère, la lie* ne résume pas le vin…
(*la lie est le fond du flacon, souvent chargé de particules en suspension, et souvent plus amère ou accre que le vin.)

l’amour c’est pareil.

toutes les ruptures ne sont pas sanglantes. et puis savoir rompre, ça s’apprend. on peut se quitter amis, ne pas aller au bout d’une histoire malheureuse et douloureuse, et quand bien même… quand bien même, on peut grandir, et reconnaître qu’avant la rupture, avant la lie, on a vécu une belle histoire, et bu du bon vin.

aucune raison de se priver de vin à l’avenir, aucune raison de se priver d’un petit "je t’aime" qu’on lance sans raison ou presque à une personne qu’on aime de plus en plus, et qu’on espère voir et revoir…

le mot n’empêchera pas l’histoire de se dérouler, et plutôt que de le taire, il serait bien plus intelligent de s’interdire toute rencontre, y compris du même sexe (il y a des histoires douloureuses d’amours homosexuelles qui sont nées à moins).

on devrait tous se sentir libre de donner ces petits signes d’affection sans penser au lendemain. se faire du bien, sans contrainte.
c’est ça le vrai libertinage.

 
 
 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s