le plus beau cadeau qu’une femme puisse faire

images (1)
du peu que j’ai pu voir et vivre concernant le sexe, j’en ai conclu cette chose étrange : le plus beau cadeau qu’une femme puisse faire à un homme, c’est son plaisir. contrairement à ce qu’on pourrait penser, le plus beau cadeau qu’une femme puisse faire à un homme ce n’est pas son corps.

je dirais que ma vie sexuelle peut se diviser en deux périodes. une avant, et une après cette « révélation ». et ma façon d’appréhender le sexe, les hommes, et mes relations avec eux en a été fondamentalement changée.

comment est-ce arrivé?
par hasard, comme la plupart des grandes choses. un jour, alanguie sous le corps magnifique de mon mari, alors que nous avions fait l’amour pendant des heures, voilà qu’il me regarde et qu’il me dit:
« quand tu prends du plaisir comme ça, je me sens l’homme le plus fort du monde… »

ça m’a étonnée. j’y ai réfléchi. puis finalement je suis tombée d’accord avec lui. le plus grand cadeau qu’une femme puisse faire à un homme, c’est son plaisir.

on peut donner son corps, et tenir son esprit captif, attendre patiemment que l’homme prenne son plaisir, ensuite se lever, se doucher, et effacer à tout jamais jusqu’au souvenir de cette étreinte. je vous promets que c’est bien ainsi que les choses se passent, les femmes – moi en tout cas – oublient leurs mauvais amants, surtout quand elles en ont plusieurs.

on peut donc donner son corps, et faire l’amour en silence. par choix, ou par timidité, garder pour soi ce qu’on ressent, prendre son plaisir sans rien en montrer, et ensuite se lever, se doucher, et partir. le plaisir sera sans doute là pour soi, mais pas pour lui, du tout, et il est fort probable que cette fois ce soit lui qui vous oublie…

on peut donner son corps, prendre du plaisir, se lancer dans des chorégraphies dignes des plus grands films de professionnels, pousser des cris, faire l’amour comme deux fauves qui s’affrontent dans une cage, puis se doucher et se rhabiller en riant, contents, et partir. ce rendez-vous laissera le même genre de souvenirs que les soirées échevelées entre potes déjantés… rien de personnel, rien d’intime, rien de profond…

rien ne vaut, non, rien ne vaut ces instants magiques où une femme s’abandonne dans les bras d’un homme, et qu’elle lui laisse lire sur son visage, dans son souffle qui s’accélère, dans ses gémissements qui fusent entre ses lèvres, dans ses mots, dans son corps limpide comme un livre ouvert combien elle aime ce qu’il lui fait.

rien ne vaut son souffle, ses halètements, ses cris, ses gémissement, ses « oh mon dieu c’est si bon! » ses yeux qui se ferment pour mieux apprécier tout ce plaisir, sa peau qui frissonne à chaque caresse, son corps qui en vient à trembler de plaisir à chaque pénétration.

on peut se compliquer la vie, chercher des prouesses techniques, vouloir afficher un tableau de chasse aussi long que le bottin téléphonique, vouloir refaire le Kâma-Sûtra, s’essayer au SM, aux clubs, à l’exhibitionnisme… quand on n’a jamais vécu ça, on n’a jamais fait l’amour.

l’amour se résume à ça: deux corps qui vibrent du plaisir qu’ils se donnent. deux corps qui dans ce plaisir s’oublient totalement, et se donnent sans limite. en toute confiance.

le plus beau cadeau qu’une femme puisse faire à un homme, c’est ça, son plaisir librement offert. et un homme qui s’est vu offrir ce cadeau ne s’y trompe pas. en règle générale, il se sent immédiatement le meilleur amant que la terre ait jamais porté, l’homme le plus beau, le plus fort, le plus viril…

il n’y a que les ignorants qui veulent le corps d’une femme.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s