spéciale saint valentin : apologie du célibat!

2363513-1
le célibat…!
vaste sujet…en dehors de mon enfance – qui a duré jusqu’à mes 18 ans ( et les connaisseurs diront que je n’en suis pas sortie) – à partir du moment où j’ai eu ma première relation amoureuse sérieuse, j’ai passé, en tout, moins d’une année de célibat (si je compte les aventures de passage) une année et demie si j’exclue les aventures de passage, et soyons honnêtes, je préfère exclure les aventures de passage, puisqu’elles ne m’ont jamais donné l’impression de ne pas être célibataire.un an et demie en 18 années d’âge adulte. si vous voulez me lancer des fruits et légumes pourris, je vous en prie, faites, je comprendrais tout à fait que ceux qui sont restés seuls très longtemps trouvent ce billet limite insultant. mais ce n’est pas mon intention du tout. du tout, du tout!alors, comment être un célibataire heureux, et le rester?mon dernier célibat a été le plus pénible. au départ.
je ne voulais pas du tout quitter mon ex, la rupture m’a prise de court, et j’étais vraiment super malheureuse. je ne voulais pas être seule, je ne me projettais pas seule, mon état – célibataire – ne coincidait pas du tout avec mon esprit, mon coeur, mes tripes, ma façon de vivre, rien!

pour ceux qui sont comme moi fans d’horoscope, je suis taureau. un taureau tout seul…? franchement, c’est une blague? LA créature de l’amour, toute seule? quelqu’un dans l’équipe du destin essayait de faire rire le bon dieu…

tant que j’ai subi cet état de fait, j’ai été malheureuse. et oui, être célibataire quand on n’en a pas envie, c’est vraiment, mais alors vraiment, la pire chose qui puisse arriver à une personne. mais on peut inverser la vapeur. si si!

j’ai décidé de faire le point sur ma vie :

– faire le point sur ce que j’aime vraiment, ou pas (plusieurs années de couple ont une incidence négative sur les goûts. on finit par oublier ce qu’on aime, parce qu’on privilégie les goûts communs, et ceux de notre partenaire pour lui faire plaisir),

– faire le point sur les projets que j’avais toujours eu envie de réaliser et que je n’avais jamais pu réaliser jusque là parce que j’étais en couple (si si! on a tous, mais alors TOUS, des choses qu’on a envie de faire, mais qu’on ne fait pas parce que monsieur, ou madame, ne nous laisse pas faire. des cours de danse, du paintball, de l’accrobranche, passer des soirées avec ses potes – bref, des choses parfois toutes connes),

– faire ce que je m’interdisais de faire, parce que la société n’imagine pas une seconde qu’on puisse prendre plaisir à le faire SEUL(E) (oui, vous, vous là, oui, c’est bien de vous que je parle! arrêtez de croire qu’aller au restaurant, au cinéma, en voyage, en balade, à un mariage, un repas de famille, (etc.) seul est lamentable, et digne de pitié! le célibat n’est pas une maladie!)

– faire le point sur le genre de compagne que j’étais. j’ai lu quelque part que « si on n’est pas de bonne compagnie pour soi, on ne peut pas être de bonne compagnie pour les autres« . j’ai trouvé ça tellement vrai que j’en suis restée scotchée. et au delà de la logique concernant les AUTRES (aucune raison que les autres me supportent plus que je ne le fais), il y avait cette logique me concernant MOI-MEME. j’avais besoin d’être de bonne compagnie pour moi parce que depuis ma rupture, je déprimais plein tube!!!

.

alors je me suis efforcée de me rabibocher avec moi-même, mes goûts, mes projets, et dire merde à la société, jusqu’à ce que ma vie me plaise, que JE me plaise,et que je sois en ÉQUILIBRE sur moi-même. à partir de là, j’ai eu une vie de célibataire géniale, et…

… j’ai rencontré mon mari.

conclusion: aime-toi, et le ciel t’aimera.
(ainsi que les autres)

ps: dans les pays du nord (islande) la saint valentin est la fête de l’amitié. je vous propose de l’importer et de faire des cadeaux (chocolats, bonbons, fleurs…) aux amis qui comptent vraiment pour vous (dites-leur pourquoi, histoire qu’ils ne se prennent pas de pitié pour vous).

et pour ceux qui n’ont pas d’amis non plus, je vous propose de commencer par vous faire soigner le caractère…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s